Y a-t-il un paradis pour les animaux ?

mardi 31 mars 2015, par Paul Adrien d’Hardemare

En bref : A priori, il n’y a pas de paradis pour les animaux. Mais il y a un paradis pour les hommes justes, et si retrouver ses animaux fait partie de la justice, Dieu y pourvoira.

Un enfant pose la question : « Est-ce que les animaux vont au paradis ? » La question est délicate : il s’agit à la fois d’accompagner les enfants dans leurs attaches affectives et en même temps de bien poser les choses, notamment la différence qu’il peut y avoir entre un animal et un homme. Les deux n’ont ni la même vie, ni le même destin.

Le jardin d’Eden
Trop beau pour être vrai ?

 La réponse biblique

La Bible dit peu de choses sur les animaux : lorsqu’elle parle du paradis, c’est en parlant des hommes, non qu’elle ignore les animaux, mais parce que ceux-ci, ne connaissant pas le péché, n’ont pas besoin d’être sauvés. Une seule allusion à un salut des animaux est faite en Psaumes 36, 7 et Esaïe 65, 25 doit être pris d’abord dans un sens allégorique. Il serait cependant faux de dire que la nature est exclue de la rédemption. De Apocalypse 1, 2 et Romains 8, 19, on peut déduire que la nature a bel et bien une place dans le plan divin. Mais lequel exactement, cela est peu clair...

Voici le passage classique, tiré du livre de l’Apocalypse, chapitre 21, pour décrire le paradis :

Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre, car le premier ciel et la première terre avaient disparu et la mer n’existait plus. Je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une mariée qui s’est faite belle pour son époux. J’entendis une voix forte venant du ciel qui disait : « Voici le tabernacle de Dieu parmi les hommes ! Il habitera avec eux, ils seront son peuple et Dieu lui-même sera avec eux, [il sera leur Dieu]. Il essuiera toute larme de leurs yeux, la mort ne sera plus et il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car ce qui existait avant a disparu.

Le jardin des délices (Eden)
Jérôme Bosch

De là quelques réflexions :

  • Être au paradis, c’est « voir Dieu ». Les animaux peuvent-ils voir Dieu ? A priori non : les animaux ont certes une âme, mais celle-ci n’est ni spirituelle ni immortelle, et n’ayant pas d’âme spirituelle capable de discerner le bien du mal, les animaux ne sont pas capables de voir Dieu, lui qui est le bien à l’état pur.
  • Au paradis, « il n’y aura plus larmes et la mort n’existera plus. » Autrement dit, il n’y aura plus de deuil pour les hommes. Cela concerne aussi, même si cela est secondaire, le chagrin que nous pouvons éprouver devant la perte d’un animal.Saint François d’Assise parlait des animaux comme de nos frères...

 Une solution de compromis ?

Actuellement, une solution moyenne semble se faire jour. Ainsi, le pape François citant son prédécesseur Paul VI aurait suggéré en audience pontificale que « nous reverrons nos animaux dans l’éternité de Dieu ». Cette solution s’apparente à un compromis : des retrouvailles semblent promises, mais la faculté qu’auraient les animaux d’aller au paradis en vertu de leur nature propre reste niée.

It seems to me possible that certain animals may have an immortality, not in themselves, but in the immortality of their masters (C.S. Lewis)

La mort reste le lieu où les souhaits les plus profonds seront exaucés, les bons qui mèneront au paradis, les mauvais en enfer. Or, les animaux peuvent faire partie de nos souhaits... mais leur existence seraient pour ainsi dire subjective. C’est pour autant que les hommes se souviennent au paradis de leurs animaux que ces animaux vivront au paradis.

 Un effort de pédagogie

Le cimetière de animaux de Bessenay
Probablement faut-il apprendre aussi à pleurer sur d’autres problèmes...

Pour conclure, on conseillera la prudence. A priori, les animaux n’iront pas au paradis, mais on ne saurait être formel sur ce point là. Il y a là une relative zone d’incertitude, due au fait que les auteurs bibliques ne sont pas posés la question et que nous ne savons pas ce qu’est exactement le paradis. Répondre trop vite « non » risque d’être présomptueux et une erreur pédagogique : inutile de heurter la sensibilité des gens en période de deuil, même si on peut par ailleurs s’interroger sur le deuil qu’il convient d’accorder à un animal.

On pourra profiter de cette question pour recadre les choses dans un sens plus moral et plus divin, avec un authentique sens de l’espérance. Par exemple, en disant : « Je crois que Dieu exaucera tes désirs s’ils sont justes. » Et si la personne pense que son désir de voir son chien au paradis est juste, on pourra lui répondre qu’elle doit faire confiance à Dieu. Tout est dit : à la fois la compassion et la recherche de la sainteté. « Cherchez d’abord la justice de Dieu et son royaume et le reste vous sera donné de surcroît » (Matthieu 6, 33). Et le reste appartient à Dieu qui nous aime et veut notre bien.

12 Messages

  • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 1er janvier 2016 à 20:44, par Anne Clément

    Je viens de lire votre texte et je respecte vos idées.
    Mais permettez moi de vous dire que votre jugement sur l’âme animale est complètement fausse... Si vous pensez que l’animal n’a pas droit au paradis vous vous faites une fausse idée de Dieu. Vous vous contredisez, soyons sérieux !

    Répondre à ce message

    • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 28 janvier 2016 à 09:26

      Chère Anne,
      Il n’est pas question d’avoir droit ou non au Paradis, puisque que la Bible déclare que « Tous (les hommes) ont péché et sont privés de la gloire de Dieu » Romain 3/23 ; nous ne pouvons que fermement espérer le Salut que Dieu nous a offert en Jésus-Christ par notre foi en Lui. L’homme n’a pas de droit en matière de salut puisqu’il est sauvé par pur grâce au travers de sa foi en Jésus-Christ.
      Ephésiens 2/8 : « Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu ».
      La question est donc la suivante : un animal est-il en mesure de manifester la foi en Jésus-Christ pour être sauvé ? puisque toute la création toute entière a été maudite à cause de la chute de l’homme, le livre de la Genèse est assez explicite sur ce sujet...
      Pour répondre à cette question : je ne pense pas qu’un animal ait cette faculté qui n’appartient qu’à l’homme qui est à distinguer du reste de la création d’ailleurs (voir Genèse).
      Une autre remarque : Avant la venue de Christ sur terre, la loi de Dieu (donnée à Moïse) a été donnée exclusivement aux hommes qui devaient alors en suivre les préceptes et les ordonnances pour suivre Dieu. Elle ne s’adressait pas aux animaux...
      Voilà ce que je peux rajouter rapidement,
      Que Dieu vous bénisse,

      Répondre à ce message

      • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 29 mars à 23:17, par d’Ales

        Il y a un risque de vouloir exclure les animaux du Salut promis à toute la création puisque celle-ci gemit en attendant le salut il y a une forme d’anthropocentrisme que dénonce le pape François à juste titre qui peut nous focaliser sur la merveille de l’homme au détriment du chef-d’œuvre du Seigneur dans le reste de sa création il est bien évident que l’âme des animaux n’est pas semblable à celle de l’homme puisque seul l’homme est créé à l’image de Dieu mais Dieu n’est que vie tout ce qu’il crée provient de lui du vivant qu’il est en vertu de quoi puisque un animal ne serai pas créé à l’image de Dieu serait il en plus privé de la vie qu’il a reçue de Dieu il n’y a rien qui puisse empêcher que cette vie animale ne soit éternelle. Dieu n’est que bonté et justice Dieu ne peut donc pas oublier entre autres la souffrance des animaux justice sera faite également pour eux puisque aucun moineau ne tombe par hasard comme le rappelle Jésus Dieu ne peut pas tolérer le moindre mal la moindre souffrance la moindre injustice.Tout ce qui côtoie l’amour humain comme le chien de compagnie ou autre animal est je crois comme imbibé de l’amour de Dieu je me souviens d’un professeur de métaphysique qui soutenait que même une œuvre d’art inspirée par l’Esprit Saint serait également purifiée mais demeurerait indestructibles à cause de son auteur l’Esprit Saint et l’artiste co-créateur qui aura participé à l’expression même de Dieu dans cette œuvre alors je crois que la création d’un animal familier est une véritable œuvre d’art signée de Dieu. S’il l’a suscitée pourquoi ne l’a « resusciterait »il pas ? Si la Bible ne traite que de l’homme c’est parce que c’est la plus belle créature de Dieu il serait grave de considérer que les autres œuvres de Dieu soient méprisables. Dieu est le plus grand des artistes son imagination foisonne, que cela serait triste de limiter le ciel à la seule présence des hommes ressuscités en l’absence de tout ce qui l’a a entouré auparavant. Le théologien a peut-être peur du ridicule il veut traiter la cause de l’homme sérieusement et donc écarter cette idée saugrenue de retrouver nos animaux familiers mais regardons un peu l’humour du bon Dieu pouvons-nous nous imaginer Dieu en train de plancher pour créer une grenouille ou un hippopotame ou un kangourou Dieu est cet artiste déconcertant sans doute pour les plus sérieux d’entre nous mais dieu merci en observant la nature nous voyons cette splendeur et cet humour de notre bon Dieu je ne peux pas m’imaginer une seconde qu’il sépare l’homme des êtres chers ,humains ou du monde animal, mais percevons nous pas d’ailleurs que cette conception sonne faux alors n’ayons pas peur de nous laisser surprendre d’abord par la tendresse de Dieu mais aussi par son humour et son amour de nous combler au-delà de toute mesure bien conventionnelle et théologiquement correcte.

        Répondre à ce message

        • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 31 mars à 11:14, par theopedie

          La création ne gémit pas en attendant le salut, dit st Paul, mais en attendant la révélation des fils de Dieu, c’est-à-dire des hommes, institués maîtres et responsables de la création (Genèse 2). Il y a bien un certain anthropocentrisme de la création dans la Bible.

          Par ailleurs, dire que les animaux n’ont pas part à la vie éternelle n’est pas forcément une injustice. En effet, peut-être ne peuvent-ils tout simplement pas en jouir. La vie éternelle n’est pas la vie immortelle : la vie éternelle, c’est choisir librement de contempler Dieu et de l’aimer librement. Si les animaux pouvaient le faire, ils pourraient jouir de la béatitude, mais ils ne le peuvent probablement pas.

          Répondre à ce message

  • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 7 août 2016 à 15:10, par Ludovic Freppaz

    La Bible répond à cette question :
    « Ta justice est comme de hautes montagnes ; tes jugements sont un grand abîme. Éternel, tu sauves l’homme et la bête. » (Psaume 36:6)

    « Et le loup habitera avec l’agneau, et le léopard couchera avec le chevreau ; et le veau et le jeune lion, et la bête grasse, seront ensemble, et un petit enfant les conduira. La vache paîtra avec l’ourse, leurs petits coucheront l’un près de l’autre, et le lion mangera de la paille comme le bœuf. Le nourrisson s’ébattra sur le trou de l’aspic, et l’enfant sevré étendra sa main sur l’antre de la vipère. On ne fera pas de tort, et on ne détruira pas, dans toute ma sainte montagne ; car la terre sera pleine de la connaissance de l’Éternel, comme les eaux couvrent le fond de la mer. » (Ésaïe 11:6-9)

    « Le loup et l’agneau paîtront ensemble, et le lion mangera de la paille comme le boeuf ; et la poussière sera la nourriture du serpent. On ne fera pas de tort, et on ne détruira pas sur toute ma montagne sainte, dit l’Éternel. » (Ésaïe 65:25)

    Répondre à ce message

  • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 25 novembre 2016 à 17:05, par torres

    C’est une espèce de folie théologique de supposer que Dieu a fait
    le monde entier juste pour les créatures humaines,
    ou de supposer que Dieu n’est intéressé que par une des
    millions d’espèces qui habitent la bonne terre de Dieu. (…)
    Desmond Tutu

    Je suis très déçue par vos réponses concernant les animaux et le Paradis. Comment pouvez vous affirmer que les animaux ne le seront pas ? Comment peut on faire un Dieu à notre échelle et limiter le Paradis aux humains ? Dieu a crée toutes les créatures avec Amour , comment penser que seul les hommes sont important à Dieu ?

    Répondre à ce message

  • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 24 janvier à 11:37, par alexis

    L’interpretation est difficile. Nous avons a reconnaitreJesus comme Seigneur et Sauveur car le peché depuis la chute d’Adam nous a condamné. Jesus par son sang a payé pour nous. Mais, les animaux sont etrangers au peché et ont connaissance du Createur. Ils n’ont selon mon raisonnmt, pas vraiment d’indices clair à ce sujet. Apres, j’aime a croire qu’ils seront dans le Royaume de Dieu car ils etaient presents dans l’Eden (intemporel donc !), et que le peché n’est pas un facteur existant.

    Répondre à ce message

  • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 12 mars à 10:17, par Normand Brunet

    De dire que les animaux n’on pas d’âme et qu’ils ne vont pas au ciel est une aberration. À mon humble avis les animaux ont une âme qui est supérieure à la nôtre ; C’est la raison pour laquelle on en parle très peu dans la bible.

    Répondre à ce message

    • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 15 mars à 13:29, par Thomas Leflam

      Non, les animaux ne disposent certainement pas d’une âme qui serait supérieure à la nôtre. Je ne dis même pas cela à cause du fait qu’ils n’ont ni la raison (Saint Augustin d’Hippone parlait déjà de l’Homme comme d’un « animal raisonnable »), ni le libre-arbitre. Car les enfants - y compris ceux à naître, et je pense que c’est là une cause de lamentations et d’action bien plus nécessaire que la mort d’un compagnon animal -, vieillards et personnes gravement handicapées peuvent aussi en être dépourvues, et cela n’ôte rien à leur humanité, quoi que certains puissent en dire.

      Je dis simplement que l’âme que le Seigneur nous a octroyée est supérieure, non, incomparable à celle des animaux, car Il nous a fait à Son image, Lui, l’Amour. Voilà ce qui différencie avant tout l’Homme du reste des animaux, voilà ce qui fait notre dignité humaine, voilà pourquoi on peut parler d’actes « humains » et « inhumains ». Vraiment, rendons grâce à Dieu pour Son Amour, c’est-à-dire le Don de Son Être, de Sa Grâce, de Jésus-Christ, à notre humanité pécheresse par la Mère qu’Il nous a donnée sur la Croix, la bienheureuse Vierge Immaculée, Marie, la Très Sainte Mère de Dieu.

      Répondre à ce message

    • Y a-t-il un paradis pour les animaux ? Le 13 octobre à 04:11, par Pierre- Alexis Ouellette

      L’homme est en tout point supérieur aux animaux, Dieu l’as créé à son image afin qu’il domine les reste de la Création <> <<« Puis il les bénit en leur disant : « Ayez des enfants, devenez nombreux, peuplez toute la terre et dominez-la ; soyez les maîtres des poissons dans la mer, des oiseaux dans le ciel et de tous les animaux qui se meuvent sur la terre. » »

      Répondre à ce message

Répondre à cet article