Y a-t-il des bons et des mauvais caractères ?

mercredi 13 juin 2012, par theopedie

JPEG - 89.6 ko
saint Jérôme
(Le Caravage)

S’il y a des caractères de toutes sortes - des débordants, des réservés, etc. -, il existe aussi de « bons » et de « mauvais » caractères. Mais attention ! Savoir quel caractère est bon et quel caractère est mauvais est quelque chose de très délicat ! Il y a de « bons » caractères qui sont en fait des « mauvais » caractères, et il y a des « mauvais » caractères qui sont des « bons » caractères. Un exemple célèbre est saint Jérôme, un père de l’Eglise latine. Saint Jérôme était réputé pour son mauvais caractère, à tel point qu’il s’est fait expulser de Rome ! Cela ne l’a pas empêché d’être un très grand saint...

Disons-le : avoir un bon caractère, ce n’est pas forcément être quelqu’un de gentil ! Et ne jamais se mettre en colère, c’est peut-être avoir un mauvais caractère ! Car avoir un bon caractère, c’est avoir les émotions qu’il faut, au bon moment, et pour la bonne raison, c’est réagir correctement de manière spontanée. Et parfois, il faut savoir se mettre en colère, comme il faut savoir aussi parfois se taire... Pas facile, donc... En fait, juger le caractère est tellement difficile que Jésus nous dit qu’il faut nous en abstenir :

Ne jugez pas et vous ne serez pas jugés ; car, du jugement dont vous jugez on vous jugera, et de la mesure dont vous mesurez on vous mesurera. Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton œil à toi, tu ne la remarques pas ! Ou bien comment vas-tu dire à ton frère : « Laisse-moi ôter la paille de ton œil », et il y a une poutre est dans ton œil ! Hypocrite, ôte d’abord la poutre de ton œil, et alors tu verras clair pour ôter la paille de l’œil de ton frère (Mt 6)

JPEG - 57 ko
Le « bon » mauvais caractere
Clint Eastwood, dans Gran Torino

C’est peut-être en vivant avec les gens et en les aimant pour ce qu’ils sont qu’on peut juger leur caractère en vérité. Parfois, nous jugeons le caractère des gens pour les condamner et ne plus avoir de contact avec eux. Ce devrait être le contraire : nous devrions pouvoir juger leur caractère pour pouvoir vivre avec eux. Il n’en reste pas moins que « avoir un bon caractère » est tellement important pour la vie en société que les religions ne cessent de rappeler son importance. Ainsi dans l’Islam et dans les Hadiths :

  • Les plus nobles en caractère parmi les croyants sont les plus accomplis dans la foi. (Hadith rapporté par AHMAD et al-Hâkim).
  • Il n’y aura rien de mieux que le bon caractère qu’on puisse mettre dans la balance du Croyant, le Jour de la Résurrection (Hadith « Uçûl al-Kâfî »).

Dans la Bible aussi, on trouve l’éloge du bon caractère :

PNG - 812.4 ko
Femmes juives (Maghreb)

Qui peut trouver une femme vertueuse ?
Elle a bien plus de valeur que les perles.
Le cœur de son mari a confiance en elle,
et les produits ne lui feront pas défaut.
Elle lui fait du bien, et non du mal,
tous les jours de sa vie.
Elle se procure de la laine et du lin,
et travaille d’une main joyeuse.
Elle est comme un navire marchand,
elle amène son pain de loin.
Elle est revêtue de force et de gloire,
et elle se rit de l’avenir (...)

(Proverbe 31).

Ben l’Oncle Soul : « Petite soeur »

Alors, oui, disons-le : il y a de bons et de mauvais caractères. Et c’est parfois à l’expérience qu’on peut en juger, pour le meilleur et pour le pire !

Répondre à cet article