Un prêtre doit-il être en état de grâce pour consacrer les oblats ?

vendredi 21 novembre 2014, par theopedie

La messe étant le sacrement par excellence de la communion, il convient que le prêtre soit en état de grâce pour être lui-même en communion avec Dieu. Il ne s’agit pas toutefois d’une clause de validité, mais seulement de licéité (Voir article consacré). Ainsi, celui qui consacre en état de péché grave consacre validement, mais pêche gravement, à moins qu’il n’agisse d’éviter un scandale (et étant sauve l’obligation de se confesser au plus vite). Certaines prières dites au choix par le prêtre à voix basse pendant la messe sont là pour lui permettre d’implorer la miséricorde de Dieu envers son propre péché.

Seigneur Jésus Christ, que cette communion à ton corps et à ton sang n’entraîne pour moi ni jugement ni condamnation ; mais qu’elle soutienne mon esprit et mon corps et me donne la guérison

JPEG - 147 ko
Mais un péché reste un péché...
et il ne saurait rester impuni.

Répondre à cet article