Un chrétien peut-il se faire incinérer ?

dimanche 11 mai 2014, par theopedie

En bref : Le rite de la crémation est autorisé par l’Église catholique, mais il reste déconseillé.

JPEG - 1 Mo
Crémation

L’Église Catholique a longtemps interdit le rite funéraire de la crémation [1] car elle était l’apanage des anticléricaux au XIXe siècle. L’évolution des rites funéraires en fait actuellement une pratique plus démocratique, que de nombreuses personnes préfèrent pour des raisons financières et par souci de discrétion. Elle est depuis 1963 autorisée par l’Église Catholique, quoique déconseillée. Voici ce que dit le rituel des funérailles :

À ceux qui ont choisi l’incinération de leur corps, on accordera des funérailles chrétiennes, sauf s’il est évident qu’ils ont fait ce choix pour des motifs contraires à la foi chrétienne. Tout en respectant la liberté des personnes et des familles, on ne perdra pas de vue la préférence traditionnelle pour la manière dont le Seigneur lui-même a été enseveli.

Sauf souhait du défunt ou des proches, on préfèrera l’inhumation à la crémation pour les raisons suivantes :

Les Français se tourne vers la crémation
Reportage BFMTV
BFMTV

  • Le Christ a été inhumé.
  • L’inhumation ne porte pas atteinte à l’intégrité du corps et fait ainsi davantage justice au respect dû aux corps dans l’attente de la résurrection des morts.
  • La crémation est une cérémonie d’une certaine violence symbolique (brûler le corps d’un proche).
  • Des religions pratiquent la crémation, mais elles le font dans un autre cadre. Ainsi, l’hindouisme utilise des bûchers en bois (crémation lente) et voit dans la fumée le symbole du défunt qui rejoint l’au-delà. Une telle symbolique n’est pas possible dans le cadre d’un crématorium.
  • L’inhumation donne un lieu aux morts. Elle permet d’instaurer des lieux dédiés au recueillement et au respect des morts

La cérémonie de crémation, comme la cérémonie d’inhumation, doit avoir lieu après les funérailles à l’église. Celles-ci doivent en effet se dérouler en présence du corps. Comme pour l’inhumation, il est conseillé de prévoir, en plus des funérailles à l’église, un temps de prière lors de la crémation proprement dite.

L’Église demande que les cendres soient déposées dans un lieu « mémoire » (ni dispersion, ni conservation à domicile).

Notes

[1On préférera le terme de « crémation » à celui d’« incinération » : l’incinération désigne en premier la destruction de déchets.

1 Message

  • Un chrétien peut-il se faire incinérer ? Le 8 décembre 2014 à 16:57, par Yvon

    Je pense que la crémation peut être faite respectueusement avec des funérailles chrétiennes. Toutefois, je suis d’accord que garder les cendres à la maison n’est pas une bonne idée. Ma grand-mère m’a dit qu’elle voulait être incinérée, mais elle a changé d’avis.

    Yvon Lebras

    Répondre à ce message

Répondre à cet article