Tout le monde peut-il offrir un sacrifice ?

mercredi 14 janvier 2015, par theopedie

En bref : Au sens liturgique du mot, seul un prêtre peut offrir des sacrifices. Mais au sens large du mot, tout le monde peut offrir des sacrifices.

Un prêtre, doué d’une ordination sacerdotale, est requis pour procéder au sacrifice, et ceci pour deux raisons :

  • Le sacrifice est un acte social et est donc offert au nom d’une société. Il en peut être offert que par ceux-là qui ont reçu le pouvoir et la mission de représenter auprès de Dieu la société des fidèles dans les fonctions religieuses (Hébreux 5, 1).
  • La nature du sacrifice et le fait qu’une relation existant entre l’homme et Dieu a été détruite par le péché exigent que l’oblation des sacrifices, et surtout des sacrifices d’expiation, soit réservée à un médiateur officiel entre Dieu et les hommes.

JPEG - 988.3 ko
Le prêtre,
icône vivante de Jésus grand prêtre.
(ici des prêtres orthodoxes)

Ce n’est qu’au sens large du mot que les membres laïques sont appelés prêtres, en tant qu’ils doivent offrir des sacrifices spirituels (1 Pierre 2, 5), c’est-à-dire glorifier la majesté divine par la sainteté de leur vie.

  1. Au premier rang de ces sacrifices, il faut mettre l’immolation intérieure de soi-même, l’hommage de tout son être et de toute sa vie à l’honneur de Dieu.
  2. Viennent ensuite tous les actes de vertu ou les œuvres surnaturellement bonnes qui ont leur principe dans la force et dans la grâce de l’Esprit Saint. En les dirigeant à glorifier et à sanctifier le saint nom de Dieu, nous leur donnons le caractère d’un acte de culte, et Dieu les accepte comme un hommage.
  3. Enfin, en nommant « sacrifices » les différents actes de vertu, on veut dire encore ordinairement que l’exercice des actes de charité exigent plus ou moins de renoncement.

Répondre à cet article