7. Quels sont les principaux arguments contre le dualisme de substance ?

samedi 9 août 2014, par Denis Cerba

Le dualisme de substance affirme que le corps et l’esprit sont en nous deux choses de natures entièrement différentes : le corps est une entité physique, l’esprit une entité non-physique (« l’âme »). Nous avons vu quels sont les principaux arguments que les dualistes avancent pour justifier leur thèse. Excepté peut-être l’argument de la conscience, aucun de ces arguments ne nous a semblé réellement conclusif (cf. articles 677-678-681).

Voyons maintenant quels arguments on peut avancer contre le dualisme de substance. Il en existe trois principaux :

  1. L’argument dit « de la princesse Élisabeth » : si le corps et l’esprit sont en nous deux choses de natures totalement différentes (comme le prétend le dualisme de substance), comment est-il possible qu’ils interagissent causalement ?
  2. L’argument de la complétude explicative de la physique : la biologie contemporaine produit des explications complètes, et purement physicalistes, de certaines caractéristiques traditionnellement attribuées à « l’âme » (c’est-à-dire à une entité non-physique) par le dualisme de substance, telles les actions que nous accomplissons quotidiennement. Donc, l’hypothèse d’une dualité de substance corps/esprit est (au mieux !) inutile pour rendre compte de ce qu’est « l’esprit ».
  3. Inversement, l’argument de la faiblesse explicative du dualisme de substance met en avant le fait que le dualisme de substance produit des explications très limitées de nombre des phénomènes mentaux basiques que la philosophie de l’esprit cherche à comprendre : c’est une position qui affirme une dualité forte corps/esprit, plus qu’elle n’étaye cette hypothèse en montrant par le détail sa puissance explicative. Par exemple, dans le cas du phénomène de la conscience, en quoi le fait de le rattacher à une entité non-physique, « spirituelle », constitue-t-il une explication de sa nature et de son fonctionnement ?

Répondre à cet article