Quels sont les différents noms de l’eucharistie ?

dimanche 16 novembre 2014, par theopedie

Le nom courant de l’eucharistie est la messe, selon la formule finale de ce rite liturgique : Ite, Missa est (Allez, vous pouvez disposer). Mais il existe d’autres noms par lesquels nous désignons l’eucharistie.

(Ci-dessous, un extrait de Mgr Valentin Zuizaretta, Theologia dogmatico-scholastica ad mentem S. Thomae Aquinatis, Tome IV De sacramentis, Vittoria, pp. 169).

JPEG - 86 ko
L’eucharistie comme icône sacramentelle
(L’adoration de l’agneau, Van Eyck)

  • De par l’institution du Christ, elle est appelée corps et sang du Christ, parce que ce nom a été utilisé par le Christ lorsqu’il l’a instituée, et parce qu’elle contient le Corps et le Sang du Christ.
  • Dans les écrits des apôtres, elle est appelée Cène du Seigneur, parce qu’elle a été instituée lors du dernier repas (coena).Ce nom doit être retenu parce qu’il a souvent été employé par les Pères de l’Église et qu’il est très approprié à désigner l’eucharistie.
  • Dans les écrits des apôtres, à nouveau, on l’appelle calice, pain, fraction du pain, parce qu’elle a été instituée avec du pain et du vin et qu’elle est conservée sous leurs accidents.
  • Les apôtres d’abord, puis les premiers chrétiens l’ont appelée communion et communication, parce qu’elle nous unit au Christ et parce que les chrétiens ne forment qu’un pour être restaurés par le corps du Christ.
  • Par les Pères de l’Église, elle est nommée eucharistie d’après le grec eucharistia, ou « action de grâces » : d’une part parce que le Christ a rendu grâce dans son institution, d’autre part parce que nous devons rendre grâce à Dieu lors de sa réception.
  • Par le peuple chrétien et par le rite de l’Église, elle est appelée Très Saint Sacrement, parce que c’est le plus noble de tous les sacrements, contenant l’auteur de la sainteté et de la perfection. On parle aussi du sacrement de la nouvelle alliance, selon les termes du Christ lors de son institution.
  • Il arrive parfois qu’on l’on dise sacrifice, parce que l’on offre dans sa consécration un vrai sacrifice à Dieu.
  • Elle est nommée viatique, parce que les fidèles, nourris de ce sacrement, effectuent la route qui part de ce monde vers la patrie céleste.

Répondre à cet article