Quels sont les devoirs d’état ?

lundi 30 septembre 2013, par theopedie

On ne saurait se soustraire à ses exigences professionnelles, familiales ou civiques : l’étudiant doit étudier du mieux possible, les parents doivent éduquer leurs enfants du mieux possible, l’entrepreneur doit gérer son entreprise du mieux possible, le religieux doit prier du mieux possible. Ces exigences sont tellement importantes qu’elles ont valeur d’obligations morales. On parle ainsi de « devoirs d’état ».

Fais ton devoir petit homme !
Extrait du film Les Visiteurs
BullesDeSavon28

Pie X définissait ainsi les devoirs d’état : « les obligations particulières que chacun a par suite de son état, de sa condition, et de la situation qu’il occupe ». (Pie X, Catéchisme). Les mots « états », « conditions » et « situation » désignent respectivement les états de vie (mariage, célibataire, consacré, salarié, bénévole, etc), comment nous nous situons dans cet état (fiancé ou marié, débutant ou avancé, professionnel ou amateur, etc), les circonstances particulières (chef d’entreprise, avocat, journaliste, étudiant, retraité, etc).

Aussi, il appartient à chacun de discerner son état, sa condition et sa situation où il se trouve et les exigences qui en découlent. Par exemple, un jeune marié n’a pas les mêmes obligations qu’un homme marié depuis longtemps car leurs situations sont différentes : les besoins sexuels, la connivence conjugale, l’âge des enfants, les difficultés professionnelles entraînent des devoirs d’état différents.

On a coutume de hiérarchiser ainsi les devoirs d’état :

JPEG - 11.6 ko
Devoirs d’état des grands-parents
... même l’ingratitude finit par avoir un certain charme !

  1. envers Dieu et envers l’Église (prière, pratique religieuse, témoignage de foi, etc).
  2. envers ses parents, son conjoint, ses enfants (aide financière, affectivité, temps consacré, etc).
  3. envers la nation et la communauté dont nous faisons partie (impôt, vote, service militaire, etc).
  4. dans le cadre professionnel (rigueur, assiduité, honnêteté, etc).
  5. dans les relations sociales (amis, voisins, etc).

Cette notion de devoir d’état permet de hiérarchiser ses efforts, en étant sûr de respecter un ordre juste : parfois, certaines personnes rêvent à un idéal de vie qui semblerait plus accessible et plus grand, mais elles oublient la situation concrète dans laquelle elle se trouve. Ou bien, elles vont faire des efforts sur des points secondaires, tout en oubliant l’essentiel.

Les devoirs d’états sont là pour nous rappeler que l’idéal de vie ne se nourrit pas d’imagination mais de justice de d’actes concret. « Chacun aime selon son goût ; peu de gens aiment selon leur devoir et le goût du Seigneur. De quoi sert-il de bâtir des châteaux en Espagne puisqu’il nous faut vivre en France ? » (Saint François de Sales).

Portfolio

Répondre à cet article