Quelles sont les principales qualités humaines ?

mercredi 13 juin 2012, par theopedie

Dans la culture classique, il y a sept principales qualités réparties en deux groupes : les qualités humanistes (vertus cardinales) et les qualités spirituelles (vertus spirituelles). C’est ainsi que la culture classique, lequel a pour but de former des hommes au caractère accompli, se donne comme programme éducatif de cultiver chez ses élèves ces sept qualités. Les tableaux ci-dessous les recensent et mettent en parallèle leur noms modernes avec leurs noms traditionnels

 L’humanisme

JPEG - 89.3 ko
Les vertus cardinales
Rodolfo Papa, Cattedrale di Sulmona

Le premier groupe de qualité provient de la tradition antique, en particulier des philosophes grecs et romains : « L’autre genre comprend les grandes et véritables vertus, filles de notre liberté, telles que la prudence, la tempérance, la force, la justice, et les autres de même nature. » (Cicéron, De finibus). On les appelle traditionnellement « vertus cardinales » (virtus en latin signifiant la force et cardo signifiant la charnière). On peut encore les appeler « qualités humanistes », tant elles sont liées à l’idéal humaniste dans la culture occidentale. On remarquera en particulier que l’intelligence et la science ne sont pas mentionnées : elles sont considérées comme des qualités mineures comparées à la lucidité (risque d’autisme intellectuel).

Qualité humanisteVertu cardinaleSymbole
Lucidité Prudence Miroir
Sensibilité Tempérance Eau pure
Mérite Justice Balance
Courage Force Épée

 La spiritualité

JPEG - 73.2 ko
Les vertus théologales
Rodolfo Papa, Cattedrale di Sulmona

Le deuxième groupe de qualités provient de la tradition chrétienne, en particulier de saint Paul : « Maintenant donc, ces trois-là demeurent, la foi (pistis), l’espérance (helpis) et la charité (agapè) mais l’amour est le plus grand. » (1 Co 13, 13). La tradition les appelle « vertus théologales ». On dirait aujourd’hui en français courant « qualités spirituelles ». Toujours dans cette tradition, c’est la passion qui est la principale qualité spirituelle. C’est encore elle qui donne sa valeur aux qualités humanistes.

Qualité spirituelleVertu théologaleSymbole
Foi Foi Livre
Confiance Espérance Ancre
Passion Charité Mère

 Unir ces deux dimensions

Ces deux listes de qualités, ultimement, forment une seule liste, de même que toutes ces qualités, ultimement, forment un seul caractère : le vôtre. Pour être un homme accompli, il faut donc être à la fois humaniste et spirituel. Voici par exemple comment saint Augustin récapitule ces qualités et comment il les ordonne à la passion (charité).

JPEG - 67.1 ko
Saint Augustin
Botticeli, 1480, Florence

Si la vertu est le chemin du bonheur, que peut être la vertu sinon la passion (litt : charité) souverain pour Dieu ? Quand donc on dit que la vertu est quadruple, je crois qu’on l’entend des divers états de cette passion. Ces quatre vertus, plaise à Dieu que leur efficacité soit dans tous les Cœurs, comme leurs noms sont dans toutes les bouches ! — Voici comme je les définis sans hésiter : La tempérance, c’est la passion se donnant tout entier à l’objet aimé ; la force, c’est la passion supportant tous les maux à cause de l’objet aimé ; la justice, la passion soumise au seul objet aimé, et par suite régnant sur tout le reste avec droiture ; enfin, la prudence, c’est la passion faisant un choix judicieux de ce qui peut lui être utile à l’exclusion de ce qui peut lui être nuisible. Et cette passion, nous avons dit que ce n’est pas la passion de n’importe quel objet, mais uniquement la passion de Dieu, c’est-à-dire la passion du souverain bien, de la souveraine sagesse, de la concorde souveraine. Je pourrais donc encore définir ces vertus : la tempérance c’est la passion de Dieu, se conservant intègre et incorruptible ; la force, c’est la passion supportant facilement tout à cause de Dieu ; la justice, c’est la passion ne servant que Dieu seul et par suite régissant avec droiture tout ce qui est soumis à l’homme ; la prudence, c’est la passion discernant judicieusement ce qui peut nous aider à arriver à Dieu ou ce qui peut nous détourner de lui.

Répondre à cet article