Quelles furent les dernières paroles de Jésus ?

mardi 23 juillet 2013, par theopedie

Les dernières paroles que Jésus prononça avant de mourir par suite des tortures qu’il subit ont été consignées dans la Bible. Pour beaucoup de chrétiens, elles représentent l’ultime testament spirituel de Jésus :

les 7 paroles de Jésus sur la croix
# Retrouvez-nous sur theopedie.com #
theopedie

  1. Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font (Lc 23,34)
  2. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Mt 27,46)
  3. J’ai soif (Jn 19,28)
  4. Femme, voici ton fils ; Voici ta mère (Jn 19,26)
  5. En vérité je te le dis, avec moi tu seras au paradis (Lc 23,40)
  6. Père, entre tes mains, je remets ma vie (« mon esprit ») (Lc 23,46)
  7. Tout est accompli (Jn 19,30)

De toutes ces paroles, celle qui a le plus frappé les chrétiens est la première : « Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font » (Lc 23,34). Le commentaire le plus court, mais aussi le plus percutant, de cette parole est ce passage de Paul :

Ne vous laissez pas vaincre par le mal mais soyez vainqueur du mal par le bien. (Rm 1,21).

Avec ce commentaire, on comprend comment le pardon est devenu une arme de victoire et comment, cloué à son instrument de torture, le Saint de Dieu a vaincu le mal. Un autre très beau commentaire de ce passage est celui de Pierre :

« Père pardonne-leur... »
Selon les chrétiens, c’est cette prière qui
fut exaucée sur la croix, délivrant le monde
de sa perversité.
theopedie

Serviteurs, soyez soumis à vos maître avec un entier respect, non seulement à ceux qui sont bons et bien disposés, mais aussi à ceux qui sont pénibles. En effet, c’est un bien de supporter par obéissance au Créateur les peines que l’on souffre injustement. Car quel mérite y a-t-il à supporter les coups si vous les recevez pour avoir commis une faute ? Mais si vous avez à souffrir après avoir bien agi et que vous le supportez, c’est un bien aux yeux du Créateur. C’est à cela qu’il vous a appelés, car le Saint lui-même a souffert pour vous ; il vous a laissé un exemple afin que vous suiviez ses traces. Il n’a pas commis de péché ; aucun mensonge n’est jamais sorti de sa bouche. Insulté, il n’a pas répondu par l’insulte ; torturé, il n’ pas formulé de menaces, mais il s’en est remis à Dieu qui juge avec justice. Dans son propre corps, il a porté nos péchés sur la croix, afin que nous mourrions au péché et que nous vivions d’une vie juste. C’est par ses blessures que vous avez été guéris.

1 Pierre 18,24

Les 7 paroles : Introduction.
Haydn : oratorio : Les sept paroles du Christ en croix
sous la direction de l’abbé Amaury Sartorius.
saintlouis78

Répondre à cet article