Quelles différences entre catholiques et protestants ?

mercredi 9 octobre 2013, par theopedie

Historiquement, le parti protestant a commencé comme un mouvement de réforme contre les abus (réels) du parti catholique. Les catholiques se sont depuis reformés, mais pas suffisamment vite aux yeux des protestants qui se sont alors séparés des catholiques. Depuis, certains protestants entretiennent un mythe noir du catholicisme, grossissant les défauts qu’ils lui reprochent, jusqu’à en faire des caricatures.

Différence entre catholiques et protestant
ThèmesProtestantismeCatholicisme caricaturé par certains protestantsCatholicisme vécu par les catholiques
Autorité La Bible Le Pape D’abord la Bible, ensuite l’Église
D’où vient le salut ? De Jésus De l’Église De Jésus présent dans l’Église
Comment être sauvé ? Par la foi seule Par ses actions (mérites) Par la foi agissante dans la charité
Qui adore-t-on ? Dieu seul Dieu et les saints Dieu seul, les saints intercédent
Sacrement Efficace par la foi Seule la forme est importante (magie) Rite institué par le Christ. La foi lui fait porter du fruit
Présence de Jésus dans la messe Présence symbolique Idolâtrie Présence objective et réelle.
Relation à Dieu Personnelle Par le clergé Personnelle, mais explicitée par le clergé au nom de tous
Vierge Marie Grande sainte Déesse Exemple parfait de l’humanité sauvée
Infaillibilité l’Église invisible Le pape, demi-dieu L’Église invisible et, en tant que son représentant visible, le pape
Les sauvés Directement au ciel Purgatoire pour tous Au ciel une fois purifié (feu purgatif)

Au total, il y a bien des différences, mais elles ne sont pas forcément là où on pense les trouver. Pour les catholiques, la grande différence vient du rôle qu’ils accordent à la Tradition au sens large (Église, magistère, pape, liturgie, etc). Ce rôle est clairement subordonnée au rôle de la Bible mais explique la doctrine catholique sur les sacrements, sur le purgatoire, sur la manière dont l’Église est organisée, etc.

13 Messages

  • Le protestantisme n’a pas d’origine apostolique LUTHER (issue directement du catholicisme pour des raisons historiques probablement fondées...) il forme une branche devenue inutile et qui devrait rejoindre le tronc ,l’Église catholique ayant fait amende honorable et « corrigé le tir » avec la contre réforme....
    Sur le plan théologique le catholicisme ne peut guère faire de concession (interprétation erronée des textes évangéliques...) JP II a demandé pardon pour cette période où l’église a été au plus bas....Maintenant soit les protestants se replient sur eux même dans l’historicité de leur création soit il rejoigne la maison mère....De même que pour les orthodoxes tellement proche de nous ....
    On notera au passage que les schismes et divisions ont toujours pour origine commune les excès du pouvoir temporel « mêlé » de « pouvoir »spirituel.....Charlemagne (filioque) etc....
    Peux être la solution serait pour les chrétiens de ne conserver que le spirituel comme les premiers chrétiens tous unis autour de Pierre et qui luttaient pour un message d’ amour et de résurrection totalement apolitique que les religions monothéistes chrétiennes n’ont pas suivi (que de guerres et de violences entre chrétiens eux même)....Pourtant en mourant sur la croix Il leur avait bien dit « Mon royaume n’est pas de ce monde car si j’étais du monde...etc »...On connaît la suite ..dommage et l« œcuménisme moderne aura bien du mal à mettre définitivement fin à l’alliance »du sabre , de l’argent ,et du goupillon" ...

    Répondre à ce message

    • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 3 novembre 2014 à 19:58, par theopedie

      Même si je suis probablement d’accord avec vous sur le fond, je pense aussi que l’Eglise n’a pas encore suffisamment corrigé le tir selon l’adage Ecclesia semper reformanda. A certains abus, d’autres ont succédé.... Certaines hérésies ont aussi leur source non dans les abus du temporel mais dans l’orgueil des hommes. Sachons donc cultiver un esprit d’humilité évangélique pour pouvoir garder avec fierté ce qu’il y a de plus authentique dans la tradition catholique.

      Répondre à ce message

      • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 3 décembre 2014 à 01:23, par Kiromanie

        Beaucoup de conceptions de la foi rapprochent aujourd’hui les protestants des catholiques, mais certains spécificités protestantes, notamment en termes de liberté de foi et de conscience, foi centrée sur le Christ indépendamment de toute structure ecclésiale, rendent une fusion ou une soumission à l’autorité de Rome improbables.
        La vision de l’église chez les protestants est celle de l’église universelle invisible, dépassant toutes les dénominations.
        L’unité espérée est celle d’une reconnaissance mutuelle, celle de pouvoir oeuvrer ensemble et pour le Christ, pas celle d’un retour à un système archaïque centralisé.
        Et cela ne changerait pas, quand bien même le pape devenait protestant !
        Kiromanie (responsable d’une église évangélique baptiste)

        Répondre à ce message

    • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 7 décembre 2016 à 14:50, par Segarra

      Excellents articles très bien écrits très enrichissants beaucoups d’informations . Merci pour tout cela. A bientôt. Harry .

      Répondre à ce message

  • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 22 septembre 2015 à 05:36, par Inconnu

    J’ai lu l’article mais sans doute c’est un partisan des églises protestants qui l’a écrit...j’aurai à donner mon avis sous peu.

    Répondre à ce message

  • Article intéressant, vous oubliez une différence : la présence réelle dans le pain et le vin pour les catholiques et d’autres interprétations pour les différentes églises protestantes qui me semble-t-il n’ont pas toutes la même interprétation entre elles de la présence du Christ lors de l’Eucharistie.

    Répondre à ce message

  • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 14 septembre 2016 à 12:16, par lola

    Il y a quelques points dont lesquels je ne suis pas sure :

    • La Vierge Marie est bien plus qu’un symbole de l’Eglise unie pour les Catholiques. Elle est bien plus présente dans l’Eglise qu’un simple symbole.
    • La présence de Jésus dans l’Eucharistie est présence réelle pour les Catholiques, bien plus que présence symbolique et objective.

    La « solution » proposée dans la première commentaire est un peu erronée. Les premiers chrétiens étaient tous unis autour de Jésus, pas Pierre. Il ne faut pas oublier par exemple que Paul a bien mis du temps avant de rencontrer Pierre. A Jérusalem dans les Actes de Apôtres, le concile a été présidé non par Pierre, mais par Jacques. C’était donc autour de Jésus, par la présence de l’Esprit-Saint que les premiers chrétiens se sont réunis.

    Merci pour l’article.

    Répondre à ce message

  • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 15 décembre 2016 à 02:06, par Bocquet

    Bonsoir, votre tableau sur les différences entre Protestants et Catholiques est faux, en tout cas en ce qui concerne les Catholiques : le Pape n’est pas considéré comme un demi-dieu, il est simplement le successeur de saint Pierre, lequel était un homme pécheur parmi les hommes pécheurs. La vierge Marie n’est pas considérée comme une Déesse mais comme la Mère du Christ Jésus, donc la Mère du Fils de Dieu, conçue sans le péché originel, assomptée corps et âme par grâce et par la puissance de résurrection de Dieu.
    En ce qui concerne l’Eucharistie, c’est un sacrement, ou signe sensible institué par le Christ Lui-même, pour donner la grâce de sa Présence réelle. Il ne s’agit absolument pas de magie mais de la Parole vivifiante du Seigneur, Parole sûre : « je suis le pain de Vie ; qui me mange aura la vie éternelle ». Jésus est Vivant, non seulement auprès du Père, mais aussi dans son sacrement eucharistique : « Ceci est mon corps livré pour vous. » - Or son corps, Jésus l’a montré ensuite ressuscité aux Apôtres. il n’est pas resté cloué à la croix. Jésus est VIVANT, avec son sacrement toujours présent en Lui au Ciel comme sur la terre, pourquoi ? parce qu’avec le pain consacré « Corps du Christ », donc Corps spirituel Vivant, Il s’est rendu Présent en ses Apôtres le soir de la Cène afin que ceux-ci vivent de Lui et perpétuent son Acte vivifiant de génération en génération. Ainsi, lorsqu’un prêtre, fidèle à la succession des Apôtres, prononce les Paroles du Christ, c’est Jésus Lui-même qui agit en ce prêtre...

    Votre article n’est pas de source catholique et il n’est pas impartial puisqu’il accuse le Catholicisme d’être idolâtre, porteur de croyances magiques, etc. Mais Dieu bénit tous ses enfants afin que ceux-ci aient le temps de se repentir et de mieux Le connaître. Que Noël soit un jour de joie pour vous.

    Répondre à ce message

    • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 16 décembre 2016 à 17:18, par theopedie

      Je suis désolé si le tableau prête à confusion. Je le croyais pourtant clair : la colonne du milieu n’est pas le catholicisme, mais une caricature du catholicisme contre laquelle les auteurs catholiques de ce site protestent vigoureusement. J’ai modifié les titres. Par ailleurs, si je puis me permettre, le pape est plus qu’un pécheur parmi les pécheurs : il jouit de la plénitude de l’ordination en tant qu’évèque et de l’infaillibilité en tant que représentant de l’Eglise.

      Répondre à ce message

  • Quelles différences entre catholiques et protestants ? Le 12 juillet à 07:51, par laurane

    interessant mais il manque les fondements de la séparation qui ont une importance considérable tant elle ont forgé les nations, les pensées... prenons le premier « Deus gracia » .

    Les catholiques le traduisent par « à la grace de Dieu » ce qui veut dire que face aux evenements, on se remet à Dieu. C’est l’équivalent du Inch’Allah des musulmans. Cette interprétation va conditionnée notre manière de voir les choses comme le partage, le social, la solidarité, l’économie sociale qui ont fondé des nations dans presque tout le bassin meditérannéen.

    Les protestants le traduisent par « par la grâce de Dieu », ce qui veut dire que les évènements sont la volonté de Dieu. Et c’est une toute autre vision qui se construit sur les themes de la propriété, du partage et du social qui construira les nations du nord de l’europe et sur lequel s’appuie l’economie liberale.

    il est intéressant de constater à l’heure actuelle quelles sont les nations qui sont prétendument en difficultés et quels sont les nations qui vont prétendument bien... ne sommes nous pas dans une guerre ideologique ? bien à vous

    Répondre à ce message

Répondre à cet article