Quelle était la religion de Jésus ?

mardi 28 mai 2013, par theopedie

Les juifs étaient fiers de leur religion, allant parfois jusqu’à se battre pour en préserver la pureté : environnés par des peuples polythéistes et idolâtres, ils croyaient en un Dieu unique, invisible et immatériel, dont la moindre représentation constituait déjà un blasphème. La religion juive avait pour piliers :

JPEG - 5.6 ko
Un pharisien
  • Le temple de Jérusalem. C’était la demeure terrestre de Dieu sur terre, le seul endroit où des sacrifices pouvaient lui être rendus. Tout juif devait s’y rendre pour la Pâque annuelle. Cette fête commémorait la délivrance du peuple juive opérée par Moïse en Égypte.
  • Le Sabbat. C’était une journée hebdomadaire de grève religieuse. Du vendredi au coucher du soleil au samedi soir, tout travail était strictement interdit en l’honneur de Dieu.
  • La tradition d’Abraham et de Moïse. Cette tradition était à la fois écrite dans la Bible, et véhiculée par des traditions orales. C’est ainsi que tout juif depuis Abraham devait être circoncis et devait, pour les pharisiens, respecter les interdits alimentaires et les rituels de purification.

A l’époque de Jésus, un mouvement de renouveau spirituel important avait émergé en Palestine. Des groupes de fidèles s’efforçaient de retrouver une vie religieuse plus intense : les esséniens, les mouvements baptistes, les pharisiens. Le peuple espérait dans la venue d’un Saint (« Messie » en hébreu, « Christ » en grec). Ce saint serait un héros envoyé de Dieu, apportant un renouveau spirituel et une liberté politique que des siècles d’oppression étrangère rendaient chère aux juifs. De même, les juifs avaient une grande attention à tout ce qui pouvait être perçu comme surnaturel : à travers les miracles et les signes, on pouvait discerner la volonté de Dieu, mais aussi parfois les influences des démons. C’est dans ce climat d’effervescence religieuse que Jésus avait grandi.

Circoncision de Jésus
Extrait du film Jésus de Nazareth, de Zeffirelli

Jésus et le judaïsme

Jésus était juif, de la maison de David et sa religion était donc celle de ses contemporains, le judaïsme. Les évangiles nous donnent quelques aperçus de la pratique religieuse de Jésus. Peu après sa naissance, il fut présenté au temple et circoncis afin d’entrer dans l’alliance juive contractée entre Dieu et Abraham ( Lc 2:21). Vers l’âge de 12 ans, il fit très probablement sa bar-mitzvah, devenant ainsi un adulte dans la foi et la communauté juive. L’Évangile selon saint Luc en fait peut être allusion en 2:41-52. Adulte, Jésus fréquentait les synagogues et se rendait à Jérusalem à l’occasion des grandes fêtes religieuses. Il participa au renouveau religieux d’Israël, n’hésitant pas à suivre les foules et à se faire ablutionner (baptiser) dans le Jourdain par Jean le baptiste. Il se présentait lui-même comme un connaisseur de la religion juive, venue non l’abolir mais lui donner sa perfection :

JPEG - 8.6 ko
Jésus à la synagogue

« Ne pensez pas que je sois venu supprimer la loi de Moïse et l’enseignement des prophètes. Je ne suis pas venu pour les supprimer mais les accomplir. Je vous le déclare, c’est la vérité : aussi longtemps que le ciel et la terre dureront, ni la plus petite lettre ni le plus petit détail ne seront supprimés de la loi, et cela jusqu’à la fin de toutes choses. C’est pourquoi, celui qui écarte même le plus petit des commandements et enseigne aux autres à faire de même, sera le plus petit dans le Royaume des cieux. Mais celui qui l’applique et enseigne aux autres à faire de même, sera grand dans le Royaume des cieux. Je vous l’affirme : si vous n’êtes pas plus fidèles à la volonté de Dieu que les maîtres de la loi et les Pharisiens, vous ne pourrez pas entrer dans le Royaume des cieux. »

Mt 5, 17-20 (Bible en Français Courant=BFC])

Répondre à cet article