Quelle est la place du savoir religieux dans le savoir humain ?

dimanche 2 décembre 2012, par theopedie

Parce qu’il y a trois types d’activités humaines, on peut, à la suite d’Aristote, distinguer trois types de connaissances : les connaissances techniques, les connaissances humaines et les connaissances contemplatives :

  1. Les connaissances techniques traitent de tous les savoir-faire, arts et métiers. Parmi ces arts, les plus nobles concernent aux dires d’Aristote les activités culturelles : littérature, musique, etc.
  2. Les connaissances humaines traitent de toutes les activités humaines : psychologie, éthique, économie, politique, etc. Aristote parle encore à de sciences pratiques car elles visent toutes, d’une manière ou d’une autre, à gouverner de manière concrète la vie humaine. C’était là, jadis, une partie de la philosophie et de l’anthropologie, avant que ses différentes branches ne se spécialisent en autant de sciences indépendants. Pour ces raisons, ceux qui excellent dans ces type de savoir peuvent être qualifiés de sages.
  3. Les connaissances contemplatives traitent de ce que l’on peut découvrir et contempler au terme d’un effort d’analyse rationnel : sciences naturelles, mathésis (logique et mathématiques) et philosophie première (cosmologie philosophique). Aristote parle encore de connaissances spéculatives car cette connaissance se caractérise par une certaine gratuité, et une certaine qualité de regard (la spéculation est le terme ancien pour dire contemplation).

La culture religieuse peut ressortir de chacune des ces trois catégories :

  1. l’art sacré fait partie du savoir-faire technique ;
  2. les pratiques religieuses ressortent des sciences humaines ;
  3. et la cosmologie religieuse relève de la connaissance spéculative.

Toutefois avant même de déboucher sur des pratiques ou sur des techniques, ou sur la maîtrise des émotions, la religion est avant toute chose une recherche intellectuelle visant à expliquer le monde et à la contempler correctement. De ce point de vue, la religion est principalement une connaissance de type spéculative.

Répondre à cet article