Quelle est la matière du sacrement du mariage ?

dimanche 1er mars 2015, par theopedie

Si l’échange des consentements constitue la forme du sacrement du mariage, c’est encore cet échange des consentements qui peut être considéré comme étant la matière du sacrement :

Il est certain en effet qu’en tout contrat la translation et l’acceptation du droit qui fait l’objet du contrat se comportement mutuellement comme déterminable et déterminant, réalisant analogiquement le rapport matière-forme. En définitive, selon cette théorie, la matière du sacrement serait les consentements comme offerts, et la forme même de ces consentements comme acceptés. (Jean Philippe Revel)

En particulier, on évitera de faire du sentiment amour ou de l’acte sexuel la matière du sacrement. L’acte sexuel est nécessaire à l’intégrité et à la consommation du mariage, non à sa constitution. A ce titre, il est vrai, on peut parler de matière éloignée ou de quasi-matière.

Répondre à cet article