Quelle est la matière de la confession sacramentelle ?

jeudi 25 juin 2015, par theopedie

En bref : D’une manière générale, la partie matérielle essentielle au sacrement de pénitence est la soumission contrite au pouvoir des clés. Cette soumission s’exprime dans la contrition, la confession et la satisfaction.

Materia proxima hujus sacramenti sunt actus poenitentis, cujus materia sunt peccata, de quibus dolet et quae confitetur et pro quibus satisfacit (Thomas 3.82.4)

JPEG - 295 ko
Confession orthodoxe

La nécessité et la distinction des trois actes du pénitent - contrition, la confession et la satisfaction -, lesquels constituent la matière de la confession, repose sans doute principalement sur une disposition divine et sur l’institution du sacrement, mais elle ressort aussi naturellement du but de la pénitence qui est la réconciliation du pécheur avec Dieu.

  1. Le principe de la soumission repentante au pouvoir des clés est la douleur des fautes passées, le regret d’avoir perdu la grâce et l’amitié de Dieu : la repentance ou contrition.
  2. La soumission aux clés s’accomplit elle-même formellement dans l’acte par lequel le pécheur s’accuse devant le juge ecclésiastique tenant la place de Dieu : la confession ou l’aveu.
  3. Cette soumission trouve son complément dans l’acceptation volontaire et dans l’accomplissement de la satisfaction imposée par le prêtre au tribunal de la pénitence

Répondre à cet article