Quelle est la différence entre grâce justifiante et sanctifiante ?

samedi 9 août 2014, par theopedie

On distingue parfois la grâce première et la grâce seconde. Cette dénomination ne touche en rien l’essence même de la grâce : elle est purement extrinsèque et veut dire que celui qui reçoit la grâce était auparavant en état de péché, ou qu’il était en état de grâce. La première grâce est celle qui, répandue dans l’âme, efface les fautes mortelles (et le péché originel) et fait passer l’homme de l’état de péché à l’état de grâce et à l’adoption de la vie divine. Par grâce seconde, on entend, au contraire, tout accroissement, tout progrès de la grâce qui existe déjà dans l’âme de celui qui reçoit le sacrement.

C’est dans le même sens que la grâce justifiante désigne la justice acquise pour la première fois ou recouvrée, tandis que la grâce sanctifiante désigne tout progrès dans la justice déjà possédée.

Que l’injuste commette encore l’injustice et que l’impur vive encore dans l’impureté, mais que le juste pratique encore la justice et que le saint se sanctifie encore.

Ap 22, 11 (Traduction Œcuménique de la Bible)

Cette différence est importante du point de vue sacramentel : soit que la grâce y est communiquée pour chasser les ténèbres et l’ombre de la mort, ou bien pour répandre toujours plus abondamment dans cette âme la lumière de la grâce. On parle alors de sacrements des morts ou des vivants.

Répondre à cet article