Quelle différence y a-t-il entre « esprit » et « mind » ?

lundi 12 mai 2014, par Denis Cerba

En bref : Dans « philosophie de l’esprit », « esprit » doit s’entendre au sens de « mind » : il s’agit de toutes les manifestations de l’esprit, des plus basiques aux plus « élevées », sans privilégier ni exclure la dimension religieuse.

La « philosophie de l’esprit » contemporaine s’est d’abord développée dans le monde anglo-saxon, où elle porte le nom de « philosophy of mind ». Le terme anglais « mind » est plus approprié que le terme français « esprit » pour désigner ce dont parle la « philosophie de l’esprit ». Ce n’est certes qu’une question de vocabulaire, mais qui a une certaine importance.

Remarquons que l’anglais dispose de trois termes pour parler de l’« esprit », alors que le français n’en a que deux :

Anglais Français
Soul Âme
Mind
Spirit (ou Ghost) Esprit

Tous ces termes désignent au fond la même chose, mais ils ont des connotations assez différentes. Les termes « âme » (ou « soul ») et « esprit » (« spirit ») ont une forte connotation religieuse : on pense au « salut de l’âme », à la vie « spirituelle », ou à « l’Esprit-Saint ». D’autre part, ils orientent d’emblée vers une conception dualiste de l’esprit (c’est-à-dire une conception qui distingue, voire oppose, le corps et l’esprit) : « l’âme » s’oppose au « corps », l’« esprit » est évidemment immatériel, il ne nous vient pas à l’esprit que « l’âme » ou « l’esprit » puissent être des réalités physiques comme le corps...

Bref : en français comme en anglais, les termes « âme » et « esprit » sont chargés d’une certaine « vision du monde ». Cette vision du monde est peut-être vraie ! - mais ça n’est pas le problème : le problème est que quand on adopte une démarche philosophique, on cherche à partir d’une position la plus neutre, la plus ouverte, la moins « orientée » possible. Pour un philosophe, il est a priori possible que « l’âme » et « l’esprit » soient des réalités purement physiques...

C’est en cela que le terme « mind » est plus adapté à l’investigation philosophique. « Mind » est un terme beaucoup plus neutre et de sens beaucoup plus large que « âme » ou « esprit » : il correspond mieux au point de départ de la recherche philosophique, qui, comme la science, est attentive aux phénomènes et à tous les phénomènes (au lieu de leur imposer une théorie préconçue).

PNG - 82.4 ko
La douleur « physique » : une manifestation de l’« esprit »...

Par exemple, quand on parle d’« esprit », on a tendance à « oublier » toute une série de phénomènes : les manifestations les plus basiques de « l’esprit » (les moins « spirituelles », les moins « élevées »), mais qui font néanmoins intégralement partie du phénomène initial de l’esprit. On oublie par exemple qu’une manifestation basique de « l’esprit » consiste à ressentir la douleur physique. Seuls les « êtres animés » (c’est-à-dire les être dotés d’un « esprit ») ressentent la douleur physique ; c’est quelque chose qu’il semble bien que nous partagions avec les animaux : pourtant, on hésitera à dire en français que les animaux ont un « esprit » (alors qu’il est naturel en anglais de parler du « mind » d’un animal). De même, on hésitera à dire en français que la sensation de douleur physique relève de l’« esprit », alors qu’il sera naturel de dire en anglais qu’elle relève du « mind » : la douleur physique est aussi « mentale » (« mind » et « mental » ont la même étymologie). Bref : le terme « esprit » tend à faire négliger beaucoup de manifestations basiques de l’esprit (au profit des plus « élevées »), alors que le terme « mind » présente l’avantage de s’appliquer aussi bien aux unes qu’aux autres.

Nous ne disposons malheureusement pas en français d’un terme qui soit l’équivalent de « mind ». Au sens courant, « esprit » est trop étroit et orienté. Nous ne disposons que de l’adjectif « mental » : on parlera en philosophie de l’esprit de « phénomènes mentaux », de « faits mentaux », d’« activité mentale », ou de d’« état mental » (ce qui est beaucoup plus large qu’un état « spirituel » !). Mais il importe de ne pas oublier qu’en philosophie de l’esprit, « esprit » signifie « mind ».

Répondre à cet article