Quel est l’aspect le plus important de la sexualité humaine ?

jeudi 11 octobre 2012, par theopedie

En étudiant la sexualité humaine, nous avions mis en évidence quatre dimensions présentes dans celle-ci :

JPEG - 15.1 ko
Venus von Willendorf 01
Déesse de la fécondité
  1. Un acte procréateur, centré autour de la fécondation naturelle ;
  2. Un comportement érotique, centré autour du plaisir ;
  3. Un investissement émotionnel, centré autour de l’amour ;
  4. L’aspect culturel et moral, centré autour des valeurs.

La question est donc la suivante : parmi ces quatre aspects, lequel est le plus important ?

 L’acte procréateur ?

Les réponses ont pu varier selon les époques et les coutumes. Les religions primitives (celle des hommes préhistoriques) plaçaient au centre de leur spiritualité la notion de vie. La vie était une valeur sacrée : difficile à entretenir, tous les efforts devaient converger vers son développement et son entretien. En conséquence, c’est l’acte procréateur, centré autour de la fécondation naturelle, qui recevait dans ces religions préhistoriques le plus de dévotion. A preuve, les statues des déesse de la fécondité. Cependant, aujourd’hui, la reproduction humaine et la survie de l’humanité ne semblent pas poser de problème particulier. De plus, avec les moyens modernes de contraception, l’aspect procréateur ne semble plus être l’aspect primordial de la sexualité humaine.

 Le plaisir ?

JPEG - 50 ko
spi sexisme
Morale moderne et révolution sexuelle

Voir dans le plaisir et le désir l’élément essentiel de la sexualité humaine serait probablement la réponse la plus courante dans notre culture occidentale. La publicité et le domaine artistique (notamment les clips vidéo) mettent en effet fortement l’accent sur l’érotisme et la diffusion de sites pornographiques sur Internet renforcent cette tendance. Ce sont d’avantage les notions de liberté et d’épanouissement individuel qui sont exalté, beaucoup plus que l’investissement affectif (possibilité de rompre une religion amoureuse) et les contraintes biologiques (contraception). La jouissance individuelle devient assimilée à une puissance libératrice.

JPEG - 168.2 ko
hindouisme sex
Dieux et déesses hindoues

Cette conception de la sexualité n’est pas sans rappeler le discours des religions hindoues. A preuve, le succès du Kama Sutra (« sentence sur le désir »), qui était originellement un guide d’union (yoga) au divin, lu aujourd’hui comme un guide d’éducation pornographique. Dans ces religions, le principe divin était conçu comme une extase fusionnelle du masculin et du féminin. L’homme y parvient au terme d’une purification mêlant à la fois ascèse et union sexuelle (notamment le tantrisme).

Qu’en est-il alors ? est-ce le plaisir qui est le plus important dans l’acte sexuel ? Dans l’instant de l’acte sexuel, c’est effectivement cette dimension qui prend le devant de la scène. Mais cet aspect de la sexualité n’est pas sans danger : pour Kant, un grand philosophe allemand du XIXe siècle, « le plaisir sexuel fait de la personne un aimé un objet de désir », et risque de le réduire à quelque chose dont on va jouir sans se préoccuper de son bonheur. Voir dans la sexualité d’abord une recherche de plaisir pourrait finalement aboutir à beaucoup de violence. Ainsi, la violence de beaucoup de scènes pornographiques...

JPEG - 54.7 ko
porno

Voir dans le plaisir l’élément essentiel de la sexualité a quelque chose de très excitant, et il y a du vrai dans cette affirmation : comment le nier ? mais la difficulté de de mettre cette dimension à sa juste place. Dans le long terme, ce n’est probablement pas la recherche de plaisir qui permet à une sexualité de se stabiliser et de perdurer : rien de plus instable que le plaisir et que le désir ! S’ils sont les ingrédients les plus piquants de la sexualité, ce n’est probablement pas sur eux qu’il faut espérer avoir une sexualité .

Pour Aristote, un philosophe grec, le plaisir est une sensation physique qui résulte d’une activité saine : le plaisir accompagne la perfection et l’équilibre comme la beauté accompagne la jeunesse :

JPEG - 5.4 ko
aristote

Le plaisir donne à une activité sa perfection, non pas comme le ferait une disposition immanente au sujet, mais comme une sorte de fin survenue par surcroît, de même qu’aux hommes dans la force de l’âge vient s’ajouter la fleur de la jeunesse.

Aristote, Ethique à Nicomaque

Le plaisir ne serait donc à la fois ce qu’il y a de plus important et ce qu’il y a de moins de important : ce qu’il y a de plus important, car c’est ce qui donne à la sexualité sa perfection et ce qu’il y a de moins important car c’est le reflet d’une sexualité épanouie et non pas ce qui cause une sexualité épanouie...

 La vie sentimentale ?

ROMÉO. - Il se rit des plaies, celui qui n’a jamais reçu de blessures ! (Apercevant Juliette qui apparaît à une fenêtre. ) Mais doucement ! Quelle lumière jaillit par cette fenêtre ?
Voilà l’Orient, et Juliette est le soleil ! Lève-toi, belle aurore, et tue la lune jalouse, qui déjà languit et pâlit de douleur parce que toi, sa prêtresse, tu es plus belle qu’elle-même ! Ne sois plus sa prêtresse, puisqu’elle est jalouse de toi ; sa livrée de vestale est maladive et blême, et les folles seules la portent : rejette-la !... Voilà ma dame ! Oh ! voilà mon amour ! Oh ! si elle pouvait le savoir !... Que dit-elle ? Rien... Elle se tait...
Mais non ; son regard parle, et je veux lui répondre... Ce n’est pas à moi qu’elle s’adresse. Deux des plus. belles étoiles du ciel, ayant affaire ailleurs, adjurent ses yeux de vouloir bien resplendir dans leur sphère jusqu’à ce qu’elles reviennent.
Ah ! si les étoiles se substituaient à ses yeux, en même temps que ses yeux aux étoiles, le seul éclat de ses joues ferait pâlir la clarté des astres, comme le grand jour, une lampe ; et ses yeux, du haut du ciel, darderaient une telle lumière à travers les régions aériennes, que les oiseaux chanteraient, croyant que la nuit n’est plus. Voyez comme elle appuie sa joue sur sa main ! Oh ! que ne suis-je le gant de cette main ! Je toucherais sa joue !
JULIETTE. - Hélas !
ROMÉO. - Elle parle ! Oh ! parle encore, ange resplendissant !
Car tu rayonnes dans cette nuit, au-dessus de ma tête, comme le messager ailé du ciel, quand, aux yeux bouleversés des mortels qui se rejettent en amère pour le contempler, il devance les nuées paresseuses et vogue sur le sein des airs !
JULIETTE. - ô Roméo ! Roméo ! pourquoi es-tu Roméo ?

Portfolio

tetraedre femmeafiche labial

Documents joints

  • Rencontre entre Romeo et Juliette.wmv (Youtube – 429 octets)

    Le coup de foudre à l’état pur. Vive l’Amour.
    Partager entre la haine et l’amour, C’est deux extrêmes réunis en un seul couple : Roméo et Juliette

Répondre à cet article