Que signifie le terme de « confirmation » sacramentelle ?

mardi 14 octobre 2014, par theopedie

En bref : La confirmation signifie « affermissement » : affermissement dans la grâce apostolique.

Le terme employé habituellement – confirmation – pour désigner le deuxième sacrement vient du latin firmare : « fortifier », « corroborer », « encourager ». On pourrait encore le traduire par « affermissement ». A contrario, le terme de confirmation sacramentelle ne signifie pas « profession solennelle et publique » de la foi chrétienne ou « ratification » d’un baptême qui serait encore à confirmer : il s’agit à travers la confirmation de désigner une grâce particulière d’affermissement et de croissance spirituelle.

Par la confirmation, Dieu enracine (« confirme ») l’œuvre de salut commencée par le baptême (Psaumes 67, 29) en nous donnant d’une manière toute spéciale son Esprit Souverain (Psaumes 50, 14), lequel, par la plénitude de ses grâces, fortifie et affermit les baptisés, leur apporte le courage, l’assurance et la consolation pour leur permettre de ne point déchoir de la dignité et du bonheur de leur condition d’enfant de Dieu, mais d’y persévérer jusqu’à la fin avec une invincible fidélité (1 Pierre 5, 10).

(Nicolas Gihr, les Sacrements)

Autres appelations

JPEG - 38.6 ko
L’Esprit Saint

La confirmation a reçu encore d’autres appellations tout au long de la tradition :

  • Puisque que la confirmation a essentiellement pour but de parachever et de perfectionner ce que le baptême a commencé et établi en principe, on la nomme encore « Perfectionnement », « Consommation ».
  • En voulant souligner tel ou tel de ses effets, on peut encore appeler la confirmation : « sacrement de la virilité » ; « sacrement de l’action apostolique » ; « sacrement de l’Esprit Saint ».
  • Nombre d’appellations proviennent du rite lui-même et des éléments qui y sont employés : « chrême céleste », « saint chrême », « onction », « onction mystique », « imposition des mains » (Acte des Apôtres 8, 18 ; Hébreux 6, 2).
  • Le caractère sacramentel reçu au cours du sacrement a enfin suggéré les noms suivants pour la confirmation : « sceau », « marque », « caractère », etc.

Répondre à cet article