Que signifie « Adam » ?

dimanche 8 décembre 2013, par Paul Adrien d’Hardemare

Adam (en hébreu אָדָם) signifie littéralement la « terre », « l’argile ». Il s’agit non pas d’un nom propre mais d’un surnom (d’une description définie en langage philosophique) : « celui qui est tiré de la terre ». La même chose vaut d’ailleurs pour Ève, qui signifie « la vivante ». Voici le récit de la création d’Adam (Genèse 2,7) :

JPEG - 264.8 ko
La création d’Adam
Reprise moderne de la peinture de Michelange dans la chapelle Sixtine.

IHVH- Élohim forma ha-adam, poussière de ha-adama. Il insuffla en ses narines haleine de vie : et ce fut ha-adam, âme vivante.

On remarque que le texte prend soit de laisser une certaine confusion entre Adam et la terre d’où il est tiré. Cette confusion sera levée plus tard avec la création de la femme : Ha-adama (l’homme au sens générique du terme) devient alors Ish (l’homme au sens viril du terme).

Pour respecter le jeu de mots que lié à ce surnom, on pourrait le traduire en français par : « le bouseux ». C’est une chose curieuse que d’appeler « bouseux » celui qui a découvert le bien et le mal et la voix de la conscience - probablement le plus grand génie humain. Mais il est vrai que c’est une chose encore plus curieuse qu’un animal tiré de la terre puisse découvrir l’éternité et la conscience morale. En réalité, ce surnom de « bouseux » sonne paradoxalement comme une exclamation triomphale. Par suite du péché originel et de sa malédiction, Adam redevient simple poussière qui retourne à la poussière.

Répondre à cet article