Quand peut-on recevoir la confirmation ?

jeudi 15 mai 2014, par theopedie

En bref : La coutume latine, depuis des siècles, indique « l’âge de raison » comme point de référence pour recevoir la Confirmation. En danger de mort, on doit cependant confirmer les enfants même s’ils n’ont pas encore atteint l’âge de raison (cf. CIC, can. 891 ; 883, 3).

Même si la confirmation est le sacrement de la virilité et de la maturité spirituelle, elle peut être reçue à tout âge, non seulement validement mais aussi avec fruit :

La confirmation
Ktotv
KTOTV

Si l’on parle parfois de la Confirmation comme du « sacrement de la maturité chrétienne », il ne faudrait pas pour autant confondre l’âge adulte de la foi avec l’âge adulte de la croissance naturelle, ni oublier que la grâce baptismale est une grâce d’élection gratuite et imméritée qui n’a pas besoin d’une « ratification » pour devenir effective (CEC 1308).

Plus précisément, la pratique ou la discipline de l’Église relativement à l’âge où l’on reçoit la confirmation a varié et varie encore selon les circonstances. Les raisons de cette différence sont les suivantes :

  • La confirmation n’est pas un sacrement indispensable au salut. Il n’y a donc pas d’urgence pastorale.
  • Elle ne peut être donnée que par l’évêque : d’où il suit que les fidèles, surtout dans les diocèses très étendus, n’ont pas toujours et partout l’occasion de recevoir ce sacrement à un âge fixe.
  • Enfin et surtout, elle dépend de l’appréciation des pasteurs qui apprécient l’opportunité du sacrement en fonction de critères pastoraux.

JPEG - 131.7 ko
Confirmation d’adulte

Car il faut évidemment considérer et choisir autant que possible, comme le plus convenable pour recevoir la confirmation, l’âge où le besoin de la grâce spéciale du sacrement se fait sentir d’ordinaire et où le confirmand est en même temps capable, par sa libre coopération et par une disposition actuelle, de recevoir plus abondamment la grâce sacramentelle. Traditionnellement, on estime que ce moment correspond à l’âge de raison : entre 7 et 12 ans. De la sorte, les chrétiens sont armés et fortifiés au moment opportun pour combattre courageusement et victorieusement les combats qui ne manqueront pas de s’offrir à eux très tôt pour le précieux trésor de la foi et de leur innocence. Mais ce moment peut varier : en France, en ce moment, à l’adolescence.

P.-S.

Un rituel détaillé du sacrement de confirmation peut être trouvé ici.

Répondre à cet article