Qu’est-ce que le mariage ?

mercredi 18 février 2015, par Paul Adrien d’Hardemare

En bref : Le mariage est la communauté de vie permanente entre un homme et une femme et reconnue par une société, en vue de vivre un authentique amour conjugal.

L'union conjugale signifie la promesse par laquelle un homme et une femme s'engagent l'un envers l'autre (le consentement), mais aussi, plus profondément, le lien qui les unit ensemble d'une façon permanente et pour ainsi dire quotidienne. Ce lien moral et spirituel, désigné par le terme de “conjugalité”, constitue l'essence même du mariage.

La conjugalité se distingue de toutes autres formes d'union analogue, telle que l'amitié, et reçoit sa particularité de l'intimité matérielle, quotidienne, sexuelle et affective qu'elle suppose, et de sa fin (épanouissement conjugal et reproduction humaine). Lorsqu'elle n'est pas entravée, cette conjugalité s'approfondit selon une logique qui lui est naturelle :

  • Elle est indissoluble : c'est une union fondée sur une promesse d'amour et de fidélité, à l'exclusion du remariage tant que les deux conjoints sont vivants.
  • Elle est monogame : c'est union exclusive, fondée sur le don libre et total de soi à un seul conjoint.
  • Elle est institutionnalisée : c'est une union garantie par un rite, reconnue par la société et régie par des lois.

La conjugalité reçoit sa fécondité d'une logique biologique qu'elle entend faire fructifier : « Croissez et multipliez-vous » (<bibel|passage=Gn1,28>). Elle est par là hétérosexuelle et écologique, ouverte à la fécondité sexuelle, à l'exclusion - sauf pour raisons légitimes - d'un réflexe contraceptif. Sous ce double rapport de sexualité et de conjugalité, chacun des deux époux possède un droit sur le corps de l'autre époux (<bibel|passage=1Co7,2-3>). Les limites de ce droit sont la pureté morale et naturelle de ces rapports.

Répondre à cet article