Qu’est-ce que le jardin d’Éden ?

dimanche 19 janvier 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

Dans le poème biblique d’Adam et d’Ève, le jardin d’Éden est un lieu, planté par Dieu lui-même et où les premiers hommes vécurent. C’est un lieu de bonheur terrestre. Dans la version grecque de la Bible, « jardin » a d’ailleurs été traduit par « paradis » (terme persan désignant une sorte de parc botanique) et « Éden » par « délice ».

JPEG - 55.4 ko
Le jardin d’Eden
Trop beau pour être vrai ?

Ensuite le Seigneur Dieu planta un jardin au pays d’Éden, là-bas vers l’est, pour y mettre l’être humain qu’il avait façonné. Il fit pousser du sol toutes sortes d’arbres à l’aspect agréable et aux fruits délicieux. Il mit au centre du jardin l’arbre de la vie, et l’arbre qui donne la connaissance de ce qui est bon ou mauvais. Gn 2, 8-9

De manière simple, on peut dire que le jardin d’Éden est un lieu où l’homme vivait heureux et en parfaite harmonie avec la nature : la terre produisait le fruit qu’il fallait, les animaux étaient soumis à Adam et la souffrance et la mort semblait exclu de ce jardin.

Il ne faut pas confondre...

… le jardin d’Éden et le paradis. Lorsque l’on parle du paradis, c’est généralement pour désigner un paradis céleste. Le jardin d’Éden est un paradis terrestre. Le paradis terrestre est certes l’image du paradis céleste, lequel est la véritable destinée de l’homme pour la Bible, mais les deux paradis sont différents. Pour reprendre une analogie de saint Paul, on dira que le paradis terrestre est au paradis céleste ce que la chrysalide est au papillon : une réalité temporaire et appelée à disparaître au profit d’un surcroît d’être.

Répondre à cet article