Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ?

vendredi 9 août 2013, par theopedie

Le « Je vous salue Marie » est probablement, avec le « Notre Père », la prière la plus connue des chrétiens. Elle permet de s’adresser à Marie, la mère de Jésus. En latin, le Je vous salue Marie s’appelle « Ave Maria ».

JPEG - 19.9 ko

Je vous salue Marie
Pleine de grâce.
Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant et à l’heure de notre mort.
Amen.

 Comment le réciter ?

Prier Marie, ce n’est pas prier Dieu. On prie Dieu pour qu’il exauce nos prières, mais on prie Marie pour qu’elle prie Dieu avec nous. Marie a en effet la pleine confiance de Dieu et sa prière est très puissante. On a ainsi coutume de faire précéder le Je vous salue Marie d’un Notre Père, car la prière à Marie n’a de sens qu’au sein d’une prière tournée vers Dieu.

On peut ne réciter qu’un Je vous salue Marie, mais les catholiques ont l’habitude de le réciter par groupe de dix :

  • Dix Je vous salue Marie s’appellent une dizaine de chapelet.
  • Cinq dizaines de chapelet forment un chapelet.
  • Trois chapelets forment un rosaire.

Signalons aussi l’angelus qui peut être dit avant les repas. Lorsqu’on dit le Je vous salue Marie en groupe, un soliste dit la première strophe et l’assemblée reprend la deuxième strophe.

Je vous salue Marie
Mélodie la plus répandue


Je vous salue Marie
Deuxième mélodie populaire

 Explication

La première strophe est tirée de la Bible :

  • « Je te salue Marie, pleine de grâce, le Seigneur est avec toi » : ce sont les paroles de l’ange Gabriel annonçant à Marie que l’Âme de Créateur (l’Esprit Saint) habite en elle et va la rendre enceinte de Jésus (Luc 1,28). Le terme de Seigneur renvoie à Dieu. « Pleine de grâce » signifie : « celle que Dieu a préférée » ou encore « celle qui a la faveur de Dieu »
  • « Tu es bénie entre toutes les femmes, et Jésus le fruit de tes entrailles est béni » : ce sont les paroles d’Élisabeth, la mère de Jean le Baptiste et la cousine de Marie, lorsque Marie vint la visiter(Luc 1,42). L’expression « fruit de tes entrailles » désigne le bébé que Marie porte, la « chair de sa chair ».

La deuxième strophe vient du Moyen-Âge.

  • le nom de Mère de Dieu vient d’un concile au Ve siècle. Dire Marie est la mère de Dieu, ce n’est pas dire que Marie est une déesse qui a mis au monde un fils Dieu. C’est dire qu’il y a un seul Créateur, mais que Marie a donné un corps à sa parole. Parce que la parole de Dieu, c’est Dieu lui-même, on dit que Marie est la mère de Dieu.
  • « Priez pour nous pauvres pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort » : ce seraient les dernières paroles de saint Simon Stock, moine supérieur de l’Ordre du Carmel, en 1265
  • « Amen » signifie « Je crois ».

Pour une histoire complète du Je vous sale Marie, cliquer ici.

5 Messages

  • Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ? Le 14 décembre 2015 à 08:13, par Stéphanie

    Merci pour vos explications. Juste une petite précision : l’ange ne dit pas « je te salue » au sens latin de « ave ». Dans le texte grec, il dit « chairé » qui signifie « réjouis-toi ». Donc l’ange dit beaucoup plus qu’une simple salutation. A mon humble avis, si l’on veut rester proche de l’Evangile, comme vous semblez vouloir le faire, il faut commencer la prière à Marie par « réjouis-toi ».

    Répondre à ce message

    • Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ? Le 15 décembre 2015 à 09:45, par theopedie

      Vous avez parfaitement raison : beaucoup de personnes commencent d’ailleurs ainsi le Je vous salue marie. La traduction présentée ici n’est pas la plus moderne, c’est la plus traditionnelle.

      Répondre à ce message

    • Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ? Le 15 décembre 2015 à 10:46, par Denis Cerba

      Une petite précision sur le sens du terme grec de « khairé » : il est faux de dire que sa meilleure traduction est « Réjouis-toi ! ». Sa meilleure traduction est « Bonjour », puisque c’est ainsi que tous les Grecs se saluent banalement dans la rue depuis 2500 ans. De façon générale, il est important de ne pas confondre traduction littérale et traduction exacte : si l’on traduisait littéralement notre « Bonjour ! » (= bon jour) dans la plupart des langues étrangères, on serait loin de rendre au mieux le sens que ce terme a en français courant. En effet, une traduction exacte tient compte avant tout de l’usage qui est fait du terme en dehors de l’occurrence considérée, alors que la traduction littérale se focalise sur une étymologie qui, pour être exacte, est néanmoins généralement totalement absente de l’esprit des native speakers qui utilisent le terme en question.
      Cela ne veut pas dire, bien évidemment, qu’on ne puisse entamer le Salve par « Réjouis-toi » et y trouver une réelle profondeur théologique, mais cela ne peut se justifier par des considérations linguistiques.

      Répondre à ce message

      • Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ? Le 9 octobre à 16:02, par MARTIN

        J’apprécie le message ci-dessus dans son analyse littérale et usuelle de khairé, mais je préfère sa traduction en ’réjouis toi’ qui a une consonnance de bonheur et d’espoir, alors que le banal ’bonjour’ semble participer d’une simple visite de courtoisie entre deux voisins du 20° siècle.

        Répondre à ce message

        • Qu’est-ce que le « Je vous salue Marie » ? Le 9 octobre à 17:45, par Denis Cerba

          Nous sommes tout à fait d’accord sur les résonances de bonheur et d’espoir de Réjouis-toi, mais non sur la dévalorisation des « visites entre voisins au 20e s ». En quoi les visites entre voisins du 20e s. ne seraient-elles plus porteuses de bonheur et d’espoir ? Nostalgie réactionnaire, peut-être... ?

          Répondre à ce message

Répondre à cet article