Qu’est-ce que la messe ?

mardi 11 novembre 2014, par theopedie

En bref : La messe est la grande prière présidée par le prêtre et que les chrétiens vivent ensemble chaque dimanche à l’Église. Il est aussi possible d’assister à la messe chaque jour.

JPEG - 112.8 ko

Le terme de messe vient d’une formule liturgique qui sert à clore cette cérémonie chrétienne : « Ite, missa est ». Au cours de la messe, les chrétiens revivent le dernier repas de Jésus, repas qu’il a vécu comme le sacrifice de sa personne et comme un testament spirituel qu’il a laissé à ses disciples. La messe est ainsi sacrement et icône vivante de Jésus qui s’est sacrifié par amour des hommes pour les sauver du péché. Voici comment la Bible décrit ce dernier repas (la « cène »), cette première messe :

En effet, voici l’enseignement que j’ai reçu du Seigneur et que je vous ai transmis : Le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain et, après avoir remercié Dieu, il le rompit et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites ceci en mémoire de moi. » De même, il prit la coupe après le repas et dit : « Cette coupe est la nouvelle alliance de Dieu, garantie par mon sang. Toutes les fois que vous en boirez, faites-le en mémoire de moi. » 1 Co 11, 23-25

La messe, icône de la
présence de Jésus ressuscité
Documentaire
KTOTV

A leur tour, les chrétiens revivent l’ultime sacrifice de Jésus pendant la messe. Pour eux, la messe est un sacrifice réel : le pain et le vin sont transformés (on parle de « transsubstantiation ») dans ce corps et dans ce sang qui ont été crucifiés. En le mangeant et en le buvant, les chrétiens s’unissent alors à son sacrifice et s’efforcent de le compléter par leur propre sacrifice spirituel. C’est la « communion ».

Plus formellement, on peut ainsi définir la messe : l’icône de la nouvelle alliance, instituée par Jésus Christ, signifiant et produisant la grâce de la nutrition spirituelle par la communion à son sacrifice à travers la consécration du pain et du vin en corps et en sang du Christ.

Si l’aspect commémoratif et sacrificiel constitue l’aspect central de la messe, la messe ne se résume toutefois pas à cette liturgie. Ces paroles, que les chrétiens considèrent comme leur héritage le plus précieux car expression de la bonté de Jésus, sont insérées dans une liturgie plus longue, appelée « liturgie eucharistique » et elle-même précédée d’une liturgie évangélique.

Répondre à cet article