Qu’est-ce que la grâce ?

mercredi 21 août 2013, par theopedie

Le Créateur est présent en chacune de ses créatures : leur existence, leur mouvement et leur vie viennent de lui et portent en elle la marque de sa puissance. Toutefois, Dieu peut être plus spécialement présent dans les créatures douées de raison : il peut leur être présent à la manière dont ce qui est connu est présent à l’esprit de celui qui le connaît, ou encore à la manière dont ce qui est aimé est présent dans le cœur de celui qui aime.

JPEG - 49.2 ko
La grâce
La grâce est la présence - encore fragile - du Créateur dans l’âme des croyants.

La grâce désigne une telle présence de Dieu dans l’âme des hommes. Ou, pour reprendre le mot de saint Pierre « Vous êtes participant de la nature divine » (2 Pierre 1, 4), la grâce est une telle participation de l’homme à Dieu. Cette participation est en réalité un don de Dieu : l’homme ne la mérite pas. Elle est donnée dans l’acte de foi par lequel l’homme se tourne (« se convertit ») vers Dieu. Cette grâce reçue dans la foi est comme un éclat de lumière divine dans l’âme du croyant, un fragment de lumière par laquelle nous voyons La lumière (Psaumes 38, 10). Cette « lumière » est encore fragile : elle peut, dans les moments de difficultés spirituelles, ne pas être ressentie de manière sensible. Elle peut même être perdue si l’homme se détourne de Dieu (« péché mortel »). La grâce s’oppose alors à la gloire : la grâce est comme le premier rayon de l’aurore qui grandira jusqu’au plein soleil, tandis que la gloire est précisément ce soleil de justice (Mal 3) dont jouiront les élus au paradis.

Ainsi compris, on retrouve les significations traditionnelles du mot grâce :

Grace
Simon Webbe
Farman Gouluzadeh

  1. le charme et la beauté : c’est la lumière, encore fragile, qui éclaire l’âme du du croyant.
  2. la préférence et la faveur : c’est la présence spéciale de Dieu dans une telle âme.
  3. le don et le bienfait : l’homme ne mérite pas cette grâce, elle est une générosité.
  4. la gratitude et la joie : la grâce est la vie de l’âme et suscite en elle la joie.

Cette lumière, semée en nos cœurs, illumine en effet l’âme du croyant et lui fait porter du fruit : « Quiconque est devenu enfant de Dieu cesse de pécher, car la semence de Dieu agit en lui ; » (1 Jean 3, 9). Ainsi la grâce est cette « semence de Dieu », cette puissance de vie que Dieu met dans le cœur de ceux qui lui font confiance. Cette puissance de vie est destinée à croître et à porter du fruit jusqu’en la vie éternelle. De même que Dieu a fait les plantes et les arbres pour qu’ils produisent du fruit « chacun selon son espèce » (Genèse 1, 12), de même peut-on dire qu’il pose en l’homme cette semence de vie éternelle, cette participation à Dieu lui-même, afin qu’elle produise son fruit propre, qui est la vie éternelle. C’est ainsi que la grâce s’épanouit : elle fait surgir en nous cette lumière de l’âme qui est notre véritable vie, au terme d’un mouvement en quelque manière naturel, par les forces divines qu’elle dispose en nous. La grâce qui nous vient de Dieu nous porte vers Dieu.

Documents joints

Répondre à cet article