Qu’est-ce que la grâce capitale ?

samedi 2 novembre 2013, par theopedie

JPEG - 167.8 ko
Basilique de Montmartre
Mosaïque intérieure

C’est le Christ qui, par sa passion, sa mort et sa résurrection, nous a mérité la grâce, et c’est par les sacrements qu’il nous la communique. Il n’y a pas de grâce qui ne soit participation à sa grâce, c’est-à-dire qui ne soit « chrétienne ».

Le Christ possède la grâce parfaite qui lui vient de son union spontanée et existentielle (« hypostatique ») avec le Père et c’est de sa plénitude, comme dit saint Jean, que nous avons tout reçu. On parle de « grâce capitale » (caput : la tête en latin), car Jésus est le principe de la grâce et la tête de l’Église.

Nous avons tous reçu notre part des richesses de sa grâce ; nous avons reçu une bénédiction après l’autre. Dieu nous a donné la loi par Moïse ; mais la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. Personne n’a jamais vu Dieu. Mais le Fils unique, qui est Dieu et demeure auprès du Père, lui seul l’a fait connaître.

Jn 1, 16-18 (Bible en Français Courant=BFC])

P.-S.

Cet article est extrait de : Initiation théologique (Manuel du Saulchoir, tome III, 1955).

Répondre à cet article