Qu’est-ce que l’éternité ?

samedi 3 mai 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

En bref : L’éternité est une sorte particulière de durée que l’on pourra qualifier comme suit : la possession parfaite et instantanée d’une vie infinie.

L’éternité est une notion qui nous échappe et dont nous pouvons seulement nous faire une idée. Il nous faut pour cela partir de la notion de temps, qui tombe sous notre expérience : avec le temps, nous avons la conscience d’une certaine durée, et c’est de cette expérience de la durée que nous pouvons parvenir à saisir ce qu’est l’éternité. En effet, l’éternité comme le temps historique est une durée. Mais il est évident que, lorsque l’on parle d’une durée éternelle ou de durée temporelle, le mot « durée » n’a de sens que « toute proportion gardée » (sens analogique).

« L’Eternité » d’Arthur Rimbaud
Musique : Erik Satie
Christophe Stabile, MIZ2Hxt1m9o

  • Ce qui est le pivot de la proportion sémantique est l’idée de subsistance. La durée exprime la permanence d’une réalité. Une réalité dure pour autant qu’elle persiste dans son être. C’est la possession par un sujet de sa propre existence.
  • Ce qui est dissemblable est l’idée de limites. L’éternité est une durée sans commencement ni fin, non seulement en fait, mais même quant à la simple possibilité. Cette absence de terme trouve sa source dans l’absence de changement : l’éternité exclut toute mutation et toute succession, non seulement réelles mais encore possible (voir la différence entre éternité et sempiternalité).

A Brief History of Time
Audiobook
Vigorousdragon

Ces éléments ont pu être résumé dans la formule classique de Boèce : l’éternité , c’est possession parfaite et instantanée d’une vie infinie (aeternitas est interminabilis vitae tota simul et perfecto possession, De consolatione, I,6). Le terme de possession est employé pour indiquer la permanence, la stabilité de l’éternité. Les qualificatifs d’instantanée et parfaite excluent l’idée d’une durée contingente formée de moments imparfaits se succédant les uns aux autres. La terme de vie indique que cette éternité n’est pas statique et immobilité mais plénitude achevée. C’est la vie en acte et possédant toutes les perfections dans un présent coïncidant toujours avec lui-même.

Répondre à cet article