Qu’est-ce qu’une parabole ?

mardi 11 juin 2013, par theopedie

Le mot de parabole vient du terme grec παραβολή signifiant « comparaison, illustration, analogie », en hébreu mashal (משל). Dans le contexte biblique, une parabole est toutefois plus qu’une simple comparaison : c’est une véritable énigme de sagesse.

Plus exactement, une parabole est une énigme morale racontée sous forme de courte histoire. Ces histoires sont imaginées et racontées par un maître de sagesse pour agrémenter et illustrer son enseignement moral. Elles sont tirées de la vie quotidienne et sont donc directement compréhensibles par l’auditoire. Mais l’enseignement moral qu’elles illustrent est plus subtil et demande à être deviné. Les paraboles se présentent ainsi sous formes d’énigme : il appartient à l’auditoire de retrouver à travers le sens littéral de la parabole son sens moral. Il s’agit d’une technique rhétorique utilisée pour susciter l’attention de son auditoire et pour préserver un enseignement public des oreilles indiscrètes. Par exemple, la parabole du semeur est une énigme sur la prophétie :

JPEG - 87.9 ko
Jésus enseignant
Bréviaire romain. Clermont-Ferrand. XVe.

  • l’histoire est simple et courte : des grains sont semés dans différents types de terrain où ils poussent plus ou moins bien.
  • la morale est plus subtile et est à trouver : les différents types de sols représentent les différentes manières d’écouter la parole de Dieu. Il s’agit en fait d’une critique de Jésus sur son auditoire.

Les évangiles rapportent que Jésus avait l’habitude de parler aux foules en paraboles et en énigmes. A ses disciples en revanche, Jésus expliquait le sens de ses paraboles et ses énigmes (qui ne les comprenaient pas toujours pour autant) :

Tout cela, Jésus le dit aux foules en énigme, et sans énigme il ne leur disait rien, afin que s’accomplisse ce que le visionnaire avait dit : J’ouvrirai la bouche pour des énigmes, je proclamerai des choses cachées depuis la fondation du monde. Alors, laissant les foules, il vint à la maison, et ses élèves s’approchèrent de lui et lui dirent : « Explique-nous l’énigme de la mauvaise herbe dans le champ. » ...

Mt 13:34

 Ces énigmes étaient une caractéristique de la prédication populaire de Jésus. Elles étaient utilisées pour permettre à Jésus de n’adresser son message qu’aux hommes de bonne volonté présents dans son auditoire. Seules les personnes de bonne volonté allaient en effet faire l’effort de compréhension nécessaire pour saisir le sens de ses énigmes. A la fin de celles-ci, Jésus disait souvent : « Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! » Car pour comprendre une parabole, il faut réfléchir et être prêt à changer l’idée que l’on se fait de Dieu.

Les paraboles
Émission de Ktotv
KTOTV

Documents joints

Répondre à cet article