Pourquoi y a-t-il moins de prêtres ? Pourquoi la baisse des vocations ?

lundi 2 juin 2014, par theopedie

Avant de répondre à cette question, notons que la baisse des vocations est un phénomène occidental : en Afrique et en Asie par exemple, le nombre de prêtres augmente.

Beaucoup de personnes pensent que l’impossibilité pour un prêtre de se marier est la principale explication. En réalité, il convient de relativiser cette cause. Par ordre d’importance, nous proposons la liste suivante de raisons :

Réflexions autour du mariage des prêtres
Monseigneur Jean-Michel di Falco-Léandri
Le Point

  • la déchristianisation des pays traditionnellement chrétiens et l’effondrement de la pratique religieuse ;
  • la diminution des familles nombreuses (dans un famille de 6-7 personnes, la perception du célibat consacré prend un autre couleur) ;
  • certains choix apostoliques qui ont amené le prêtre à ne plus être inséré dans la société civile (par exemple, désaffection des patronages) ;
  • enfin la valorisation de la vie sexuelle souvent présentée comme indispensable. On notera toutefois que l’argumentation selon laquelle autoriser les prêtres à se marier permettrait de répondre à la crise des vocations est un argument spécieux : les pasteurs protestants qui ont le droit de se marier ne sont pas épargnés par la crise des vocations.

Répondre à cet article