Pourquoi Jésus peut-il pardonner les péchés ?

mardi 17 juin 2014, par theopedie

Si Jésus peut pardonner les péchés, c’est parce qu’il en a fait le message central de sa vie de prophète, et qu’il a mérité ce droit.

 La repentance et la miséricorde prêchées par Jésus

La predication de Jésus
La miséricorde comme miracle
Extrait du film de Zeffirelli
theopedie

C’est en ces termes que la repentance est présentée dès le début de l’Évangile : « Après l’arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait : ’Les temps sont accomplis : le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous [métanoiète] et croyez à la Bonne Nouvelle’ » (Mc 1,14). Dans sa prédication, Jésus a, d’une certaine manière, simplement pris ce qui était dans l’ordre naturel des choses et était un préalable à toute réconciliation, à savoir la repentance, pour lui conférer le statut d’un commandement divin. Toutefois, Jésus ne se contentait pas de prêcher la repentance : il revendiquait aussi pour lui le pouvoir d’effacer les péchés : « Aie confiance, mon enfant tes péchés te sont remis » (Mt 9,2). Ce pouvoir, personne ne l’avait revendiqué avant lui puisqu’il n’appartient qu’a Dieu seul.

 Le mérite de Jésus comme juge

S’il peut le revendiquer, c’est parce que ce Jésus a mené une vie exemplaire et parce que, tout en étant innocent, les hommes l’ont crucifié. Si quelqu’un a subit de manière injuste la souffrance, s’il y a bien une victime du péché, c’est Jésus. Aussi bien, c’est encore lui qui peut décider de pardonner ou de ne pas pardonner. C’est de Jésus, figure du juste persécuté, que Dieu attend le jugement. Il a mérité auprès de Dieu le statut de juge.

JPEG - 23.5 ko
Jésus pleurant le péché des hommes

Le Père a ainsi établit Jésus roi et juge du Royaume de Dieu : « souverain juge, déjà virtuellement en possession de son autorité suprême, il peut anticiper l’heure du jugement, non en punissant, mais en remettant dès maintenant sur la terre les péchés de qui s’ouvre à son action salvifique par la foi » [DS, col. 949].

Depuis, par la foi au Christ et par la foi dans les dernières paroles qu’il prononça avant de mourir (« Père pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font. »), Jésus peut pardonner les péchés et la repentance peut devenir une source de justification.

Répondre à cet article