Peut-on se baptiser soi-même ?

mardi 23 septembre 2014, par theopedie

En bref : On ne peut validement se baptiser soi-même.

Le précepte même du Christ (Matthieu 28, 19) et les paroles qui sont la formule du baptême (« Je te baptise ... ») nous permettent de comprendre qu’il n’est pas permis de se baptiser soi-même et qu’un tel baptême serait invalide. De manière symbolique, se baptiser voudrait signifier que l’on peut soi-même se sauver. Recevoir le baptême signifie au contraire que l’on reçoit, au sein d’une communauté chrétienne et d’une tradition qui nous précèdent, le baptême comme une grâce à nous accordée.

JPEG - 121.8 ko
Baptême par immersion

4 Messages

  • Peut-on se baptiser soi-même ? Le 29 décembre 2015 à 14:47, par mendonca

    Bonjour, je me suis baptise seul, dernierement, du fait que mon frere chretien n’etait pas present ce jour la comme cela etait prevu...malgres tout, je ne considere pas du tout que je peux me sauver moi-meme, tres loin de moi cette pensee. Comme je ne considere pas non-plus que le fait qu’une tierce personne me baptise me sauvera . Je pars du principe que Dieu sait que je me suis engage in- terieurement , car la circonstance s’est trouve ainsi, et que je ne voulais pas le remettre a un autre jour...Merci par avance de me repondre. Cordialement, Stephane Mendonca.

    Répondre à ce message

  • Peut-on se baptiser soi-même ? Le 29 décembre 2015 à 17:16, par theopedie

    Sans vouloir remettre en question la sincérité de votre acte, le geste rituel a autant d’important que votre intention : on ne peut pas les séparer, tout comme on ne peut pas séparer une parole et sa signification. Or, de manière claire, le geste de se baptiser tout seul n’est celui qui a été institué par Jésus. Un chrétien n’a pas l’autorité de changer cela. Mon conseil serait de vous faire rebaptiser « sous condition » : cela permettra de garder la portée de votre premier geste, tout en étant assuré de sa validité. Après tout, le baptême est suffisamment important pour être prudent. La formule de baptême sous condition est la suivante : « Si tu n’es pas baptisé, je te baptise au nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit ».

    N’oubliez pas que, si vous êtes catholique, le prêtre est le ministre ordinaire du baptême. Et celui qui vous baptise doit aussi vous verser de l’eau sur le front ou vous plonger dans l’eau.

    Répondre à ce message

    • Peut-on se baptiser soi-même ? Le 3 novembre à 03:27, par stef974

      Bonjour ! je suis catholique baptisé étant bébé et notre évangile stipule bien qu’il faut se repentir et vouloir suivre Jésus dans notre vie avant de se faire baptiser or le bébé ne peut décider de cela vu son statut et donc non conforme à l’Enseignement de Jésus même (voir Matthieu 3,1à 17) Donc voilà moi j’aimerai procéder ainsi, admettons que j’aille à la mer et j’entre dans l’eau et avant de m’immerger je me repends de mes péchés en les confessant sincèrement et de tout mon coeur à Jésus, je verrai là une confirmation de mon 1er baptême étant bébé. Et excusez-moi mais j’étais fier d’être catholique mais maintenant que j’ai approfondi ma lecture de la bible, je vois énormément d’erreur de la part de l’enseignement catholique : la bible dit : pas de statue représentant notre Dieu, pas d’autres dieux que le NOTRE (or les actualités nous montre le pape s’alliant avec les autres religions hindouisme, bouddhisme, Jean-Paul II buvant une mixture de gourou africain ou se laissant mettre sur le front un point rouge de l’hindouisme, etc... vraiment çà m’attriste beaucoup et parlons plus du scandale des prêtres pédophiles, comment pourrais-je, moi catholique, faire encore confiance à cette religion et maintenant j’apprends dans la bible que le baptême on le fait qu’à l’âge de la raison après s’être repenti de ses péchés et désirer suivre Jésus, et s’immerger totalement parce que le mot baptisé veut dire immersion et pas aspersion.

      Répondre à ce message

      • Peut-on se baptiser soi-même ? Le 3 novembre à 14:53, par theopedie

        Bonjour,
        Votre remarque comprend plusieurs points, et nous vous renvoyons aux articles afférents en espérant qu’ils vous conviennent (sinon vous pourrez toujours poser des questions)

        • sur le baptême des enfants et sur la repentance, cf cet article et cet article
        • sur le baptême par immersion ou par infusion (pas par aspersion), cf cet article
        • sur la repentance après le baptême, il y a la confession qui est un « baptême dans les larmes », institué par Jésus. cf cet article

        je préfère mettre de côté la question de la pastorale pontificale pour concentrer mes réponses sur les sacrements. Si je puis me permettre (témoignage personnel, sans autre prétention), un peu de Bible éloigne du catholicisme (parce qu’il est facile de prendre un verset contre tel point de la tradition, en ne sachant pas qu’il y a tel autre verset, etc), mais beaucoup de Bible y ramène. La tradition catholique est me semble-t-il la plus en ligne avec la Bible.

        Répondre à ce message

Répondre à cet article