Peut-on ordonner per saltum ?

vendredi 8 mai 2015, par theopedie

En bref : On ne peut ordonner per saltum, c’est-à-dire en « sautant » les étapes intermédiaires, par exemple en devenant diacre puis directement évêque, sans jamais avoir été prêtre.

L’enseignement et la pratique de tous les siècles attestent que, dans l’Église, on a toujours regardé l’ordination sacerdotale comme une condition nécessaire pour la réception valide de la consécration épiscopale. Cette unanimité dans la doctrine, cette constance dans la pratique ne peuvent s’expliquer qu’en admettant que Jésus Christ lui-même a voulu que la plénitude du pouvoir sacerdotal fut communiquée par deux ordinations successives et non point par une seule consécration.

Les personnes qui affirment la possibilité d’une ordination per saltum invoquent le silence des Écritures Saintes sur ce sujet, ainsi que sur des exemples historiques remontant au Xe siècle pour établir que l’ordination épiscopale n’a pas toujours été précédée de l’ordination sacerdotale. Toutefois, les exemples tirés de histoire et les textes invoqués sont rares et brefs. Il est plus simple d’admettre, afin de mieux articuler ces exemples avec une pratique par ailleurs si unanime, de supposer que deux ordinations peuvent se réunir en une seule cérémonie, même si cela n’est pas opportun. Ainsi les ordinants dont il est question dans ces exemples historique ont probablement reçu pendant la même cérémonie d’abord la consécration sacerdotale, puis la consécration épiscopale.

On conclura que, en ces matières, lorsque les arguments ne semblent pas d’une évidence transparente, il convient d’être prudent. Au regard d’une tradition quasi unanime, on préfèrera ainsi dire que les ordinations per saltum ne sont pas permises.

Répondre à cet article