Peut-on communier sans participer au sacrifice de la messe ?

samedi 27 décembre 2014, par theopedie

En bref : Le premier effet de la communion eucharistique doit être de nous faire participer au sacrifice du Christ. Il n’y a donc de véritable communion que par notre participation au sacrifice de la messe.

Si l’incorporation dans le Christ et l’union sacramentelle et mystique avec lui est le principal effet de la communion eucharistique, cet effet n’est possible que par l’intermédiaire d’un autre effet qui, s’il n’a pas valeur de fin proprement dite, n’en est pas moins un préalable nécessaire : participer au sacrifice de la croix.

JPEG - 86 ko
L’eucharistie comme icône sacramentelle
(L’adoration de l’agneau, Van Eyck)

En effet, s’il n’y avait pas eu péché de la part des hommes, la communication de la vie surnaturelle se serait faite sans sacrement. Mais parce qu’il y a eu péché, c’est par le sacrifice de la croix que la vie divine est méritée (Romains 3, 25) et par des sacrement que ce sacrifice est médiatisé. C’est donc par la communion au sacrifice de la croix, auquel le fidèle communiera principalement dans la communion eucharistique, que le vie divine est dorénavant donnée.

Répondre à cet article