Les rois mages ont-ils existé ?

jeudi 23 mai 2013, par theopedie

Le récit des rois-mages a un caractère merveilleux très prononcé : en le lisant, on a l’impression de lire un conte. Ce caractère a d’ailleurs été renforcé par la tradition qui a vu dans ces mages perses des rois et leur a tous donné un nom : Melchior, Balthasar et Gaspard. Les mages sont devenus les rois-mages que l’on fête à l’épiphanie en tirant « la galette des rois ». L’étoile que l’on met traditionnellement au-dessus du sapin de Noël est aussi un souvenir de l’étoile des rois-mages.

Les rois mages
Extrait de l’Évangile selon Matthieu de Pasolini
theopedie

Ce n’est toutefois pas parce qu’un texte présente des traits de conte qu’il est obligatoirement faux et ces mages ont tout à fait pu exister. On trouve en effet à l’époque de Jésus une conjonction de faits qui peuvent rendre leur existence plausible :

  • il existe encore, à l’époque de Jésus, un grand nombre de juifs exilés en Perse, dont certains furent des mages (le prophète Daniel est l’exemple même du juif mage) c’est-à-dire des savants spécialisés dans l’étude des étoiles.
  • vers -6, à l’époque où Jésus naquit probablement, il existe un phénomène astronomique qui a tout a fait pu être interprété comme un phénomène extraordinaire : la conjonction de Jupiter et Saturne dotée d’une rétrocession de plusieurs semaines propre à attirer l’attention.
  • les juifs attendent, à l’époque de Jésus, la venue d’un saint et ont tendance à interpréter tout phénomène inhabituel comme un signe précurseur de cette venue. Leur attitude serait naturellement de se rendre à Jérusalem, la capitale juive, pour en savoir plus.

JPEG - 198.4 ko
Fresque des mages
Cappadoce, XIIe siècle


Si certains phénomènes rendre plausible l’épisode des rois-mages, il ne faut pas non plus tomber dans l’excès inverse et dire que les rois-mages ont obligatoirement existé. Saint Matthieu, en rapportant cet épisode, ne prétend ni écrire un conte merveilleux ni faire le récit journalistique de la naissance de Jésus.

En effet, ce récit n’est ni un conte, ni un texte historique : c’est un midrash.
Un midrash est un texte visant à développer le sens d’un autre texte biblique. Comprendre le récit des rois-mages, ce n’est pas chercher à savoir s’ils ont vraiment existé, c’est chercher à savoir ce que signifie réellement cet épisode. Et la signification est la suivante : la science (personnalisée par ces mages qui sont les plus grands scientifique de l’époque) cherche la vérité (personnalisée par l’astre qui leur apparaît) et chercher la science conduit à reconnaître en Jésus le fils de Dieu. En effet, selon la Bible, pour celui qui est honnête et intellectuellement rigoureux, il est impossible de ne pas voir la perfection de la vie de Jésus.

Alors les rois-mages ont-ils vraiment existé ? On nous permettra une réponse de Normand : peut-être que oui, peut être que non... L’essentiel n’est pas là : l’essentiel est d’étudier la science en recherchant avec honnêteté la vérité !

P.-S.

trouvé dans Le Point, par Marc Fourny :

JPEG - 75.2 ko
L’adoration des rois mages
Altdorfer, 1530-1535

une conjonction particulière s’est produite dans le ciel sept ans avant la naissance supposée du Christ. Jupiter et Saturne se sont rapprochées trois fois de suite dans l’année, en juin, septembre et décembre, un ballet spectaculaire qui n’a pas pu passer inaperçu..." Une conjonction qui aurait très bien pu pousser des grands prêtres de Perse, férus d’astronomie, à se rendre en Palestine pour en avoir le coeur net.
Constellations des poissons

« Les écrits de l’Ancien Testament, notamment le Livre de Daniel, font mention de la venue d’un grand roi sur ces terres, souligne l’astrologue et écrivain Denis Labouré. Depuis l’exil des Juifs à Babylone, les lettrés perses connaissaient parfaitement les traditions rapportées par ces textes. Le ballet des astres en l’an 7 av. J.-C. aiguise leur curiosité : une longue tradition orientale rapporte que certaines conjonctions de Jupiter et Saturne annoncent la naissance d’un empire, d’un maître ou d’un prophète. Celle de l’an 7 av. J.-C. s’est produite dans la constellation des poissons, or toute constellation faisait référence à un morceau du monde connu. Et celle des poissons indiquait, entre autres, la terre de Palestine... »

Quelques mois plus tard, un nouveau phénomène extraordinaire se produit plein ouest : le 20 février de l’an 6 avant J.-C., la lune et Mars rejoignent Jupiter et Saturne au soleil couchant. Ce paquet d’astres lumineux, teinté d’orangé avec la présence de Mars, devait être extraordinaire pour des astrologues arrivant de l’est. Serait-ce enfin la fameuse « étoile » qui guida les mages ? Tout semble cette fois concorder : en l’an 6 avant J.-C, le roi Hérode est toujours en vie et les historiens situent la date de naissance du Christ entre l’an 8 et l’an 4 avant notre ère - même l’Église reconnaît aujourd’hui une erreur de plusieurs années dans le calendrier officiel. Si le récit de l’évangéliste Matthieu n’est recoupé par aucun autre témoignage, il n’en demeure pas moins qu’un étrange phénomène céleste a bel et bien remué prêtres, princes et scientifiques à l’aube de l’ère chrétienne.

Portfolio

L'adoration des rois mages

Documents joints

  • Les rois mages (Youtube – 199 octets)

    Sheila, Les rois mages, 1971

1 Message

  • Les rois mages ont-ils existé ? Le 10 décembre 2014 à 14:53, par theopedie

    Voici une infographie concernant l’étoile de Bethléem que j’ai réalisée. J’essaie de montrer dans quelle mesure la science et la bible se retrouvent.

    Elle s’appelle “La vérité sur l’étoile de Bethléem” et tu peux y jeter un oeil ici : Infographie: Qu'était donc l'étoile de Bethléem ?

    Elle contient des informations et des faits intéressants sur l’étoile de Bethléem. Je pense que c’est une bonne ressource pour ton site, car le sujet est d’actualité et expliqué de manière simple.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article