Les divorcés-remariés peuvent-ils communier par le désir ?

vendredi 19 décembre 2014, par theopedie

La discipline ecclésiastique ne permet pas aux divorcés-remariés de communier, à cause de la rupture de leur engagement conjugal. Quoiqu’il en soit des différentes questions pastorales et conjugales que cette question soulève, il est faux de dire que les divorcés-remariés peuvent actuellement suppléer par leur désir à une communion sacramentelle. La communion spirituelle, dite « communion de désir » suppose en effet l’état de grâce et un obstacle uniquement matériel (Suarez, 62,1,2). Le même obstacle qui empêche la communion sacramentelle empêche aussi la communion de désir.

Concedo ergo quod non sufficit qualicsumque fides, sed necessario fides operans per caritatem (Bonaventure, IV, q,2)

Plutôt que de chercher à communier, une attitude plus juste consiste à s’avancer dans la file eucharistique, et, en croisant les bras, demander la bénédiction du prêtre.

JPEG - 127.9 ko

Répondre à cet article