Les animaux ont-ils des intentions ?

samedi 3 octobre 2015, par theopedie

En bref : L’intention d’un idéal implique d’être ordonné à un idéal, ce qui est l’œuvre de la conscience. Donc, puisque les animaux n’ont pas de conscience, ils n’ont pas l’intention d’un idéal

Nous l’avons dit : avoir l’intention, c’est tendre vers autre réalité ; et cela est le fait à la fois du souhaite et de l’objectif. Ainsi, si ce qui influencé vers un idéal par autre chose est dit avoir l’intention de cet idéal, alors on peut dire que la nature a l’intention de l’idéal car elle est influencée vers un idéal de par Dieu, à la manière d’une flèche dans les mains de l’archer. Et en ce sens, les animaux ont l’intention de l’idéal, en tant qu’ils sont influencés vers quelque réalité de par une impulsion naturelle.

Dans un autre sens, l’intention de l’idéal est le fait de celui qui imprime ce fait, en tant qu’il ordonne son activité ou celle d’un autre vers cet idéal. Cela relève de la conscience. Ainsi, en ce sens, les animaux n’ont pas d’intention d’idéal, au sens premier et fondamental du mot intention, comme on l’a dit.

Objections et solutions :

1. La condition des êtres dépourvus de connaissance est plus éloignée de celle des êtres conscients que la condition animale. Or il a été prouvé que, même chez ceux qui sont dépourvus de connaissance, la nature tend vers un idéal A plus forte raison donc en est-il ainsi chez les animaux.

• Cette objection concerne le cas où l’intention est le fait de ce qui est mû vers un idéal

2. L’intention comme l’épanouissement relève d’un idéal. Mais nous avons dit que l’épanouissement convient aux animaux. Donc l’intention aussi.

• L’épanouissement ne comporte pas comme l’intention l’orientation d’un être à une autre réalité, mais la satisfaction entière dans un idéal.

3. Avoir l’intention d’un idéal est le fait de celui qui agit pour un idéal, car avoir l’intention ne signifie rien d’autre que tendre vers une autre réalité. Or les animaux agissent pour un idéal, puisqu’elles se mettent en activité pour chercher leur nourriture ou pour quelque réalité de semblable. Donc elles ont l’intention d’un idéal

• Les animaux agissent en vue d’un idéal, mais avoir conscience de cet idéal qu’ils peuvent atteindre par cette activité, ce qui est le propre de l’intentionnalité. Ils la désirent par un instinct naturel, comme s’ils étaient influencés par un autre, à la manière de tous les êtres qui sont influencés par la nature.

Répondre à cet article