Le premier homme était-il un homo sapiens ?

mercredi 22 janvier 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

Homo Sapiens
Documentaire
fusionionique2, rDfbIjEPnUg

Le premier homme fut très probablement un homo sapiens. Cette nouvelle race d’hominidés est apparue vers -200 000 ans, probablement en Afrique selon la théorie Out of Africa (les recherches génétiques, en retraçant l’histoire des mutations génétiques, font état d’une probable ascendance africaine).

Dire que les homo sapiens sont des hommes revient à dire qu’ils avaient un esprit humain. Il est bien sûr impossible de trouver des traces archéologiques directes de cet esprit. Néanmoins, la complexité de leurs activités symboliques (art, religion, sépulture) permettent indirectement à l’homme moderne de voir dans ce lointain ancêtre un homme dôté d’un esprit humain moderne.

Vers -50 000 ans, nous avons en Europe des vestiges de caves préhistoriques peintes remarquablement complexes. De même, les outils montrent une complexité et une diversité jusqu’alors inconnues. Pour parler de cette explosition et de cette rupture avec toutes l’histoire précédente des hominidés, les paléoanthropologues parlent de Grand Bond en Avant (Great Leap Forward). Cette rupture n’empêche d’ailleurs pas une certaine continuité et il est probable que la véritable rupture se soit produite auparavant, sans pour autant se traduite immédiatement par une explosition culturelle. Elle aurait eu lieu avant le Grand Bond en Avant, entre -100 000 et - 50 000 en Afrique.

L’aventure des premiers hommes
Documentaire (épisode 1 : l’Afrique)
fusionionique2, fBJ4kyPIAwc

To help you, let me review the pieces of the puzzle : Some groups of humans who lived in Africa and the Near East over 60,000 years ago were quite modern in their anatomy, as far as can be judged from their skeletons. But they were not modern in their behavior. They continued to make Neanderthal-like tools and to lack innovation. The Magic Twist that produced the Great Leap Forward doesn’t show up in fossil skeletons. There’s another way to restate that puzzle. Remember that we share 98 percent of our genes with chimpanzees. The Africans making Neanderthal-like tools just before the Great Leap Forward had covered almost all of the remaining genetic distance from chimps to us, to judge from their skeletons. Perhaps they shared 99.9 percent of their genes with us. Their brains were as large as ours, and Neanderthals’ brains were even slightly larger. The Magic Twist may have been a change in only 0.1 percent of our genes. What tiny change in genes could have had such enormous consequences ? (The Great Leap Forward, Jared Diamond)

Nous avons dit qu’un seul changement génétique aurait pu permettre un telle rupture : un changement génétique qui aurait modifié les capacités cérébrales de telle façon que à ce que la conscience morale puisse émerger de l’esprit animal. C’est cette conscience morale qui explique l’apparition du langage et de tout type d’activité symbolique (et non pas l’inverse).

Répondre à cet article