Le premier homme était-il un homo habilis ?

samedi 11 janvier 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

C’est en -2 millions d’années, avec l’apparition d’homo habilis (« l’homme habile »), que la question du début de l’humanité commence à réellement se poser. La denture, la nourriture, la station verticale le rapprochent de l’homme. C’est encore lui qui découvre l’outil et commence à tailler des pierres. Les techniques de productions semblent relativement identiques entre les différents groupes et suggèrent même un processus de diffusion et d’apprentissage. L’homo habilis disparaît vers -1,5 millions d’années.

Homo Habilis
(Trailer)
Robert Armanyous

Malgré ces caractéristiques, si l’homo habilis n’appartient plus vraiment à la catégorie des grands singes, il n’appartient pas encore à la catégorie de l’humanité. Il appartient à un groupe intermédiaire que l’on qualifiera, faute de mieux, d’« hominidé ». Pas de trace d’activité symbolique, maîtrise partielle du feu, stagnation technique, et même son outillage ne dénote pas encore de réelle rupture avec le monde animal :

Plus d’un million d’années sans grande révolution. Le genre homo habilis est un peu long à la détente. Le castor fabrique son barrage. Celui qui n’a pas vu une digue de cet animal et qui en découvre une pour la première fois jurera immanquablement qu’il se trouve devant un ouvrage humain... (Dieu et la science en questions, Bertrand Souchard, p.376)

Concluons en disant que le premier homme ne fut probablement pas un homo habilis. Rien n’indique chez eux un esprit suffisamment développé capable d’abriter une conscience morale.

Répondre à cet article