Le premier homme était-il un homo erectus ?

dimanche 12 janvier 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

L’homo erectus, ainsi appelé car les paléoanthropologues crurent longtemps que cet hominidé fut le premier bipède, apparaît vers -1,9 millions d’année et disparait vers -0,5 millions d’années. Sa capacité crânienne croît jusqu’à avoir une dimension proche de la nôtre, il maîtrise parfaitement la bipédie, parcourt le globe et sait probablement entretenir du feu. Mais ces critères sont-ils suffisant pour qualifier homo erectus au titre de prétendant à l’humanité ? S’il sait entretenir du feu, il ne sait probablement pas produire du feu. Son habilité et son savoir technique restent rudimentaires et ne montrent qu’un progrès lent et somme toute relatif :

Homo Erectus
Jean-Luc Descheyer
mkNxSw0XKaQ

The only surviving tools from this period are stone implements that can, charitably, be described as very crude. Early stone tools do vary in size and shape, and archeologists have used those differences to give the tools different names, such as hand-ax, chopper, and cleaver. But these names conceal the fact that none of these early tools had a sufficiently consistent or distinctive shape to suggest any specific function. Wear marks on the tools show that they were variously used to cut meat, bone, hides, wood, and nonwoody parts of plants. But any size or shape tool seems to have been used to cut any of these things, and the categories imposed by archeologists may be little more than arbitrary divisions of a continuum of stone forms. Negative evidence is also significant. All the early stone tools may have been held directly in the hand ; they show no signs of being mounted on other materials for increased leverage, as we mount steel ax blades on wooden handles. (The Great Leap Forward, Jared Diamond)

On ne trouve non plus aucune trace d’activité symbolique : homo erectus enterre ses défunts, mais aucun indice évident ne permet de les interpréter comme étant des sépultures humaines plutôt qu’animales. Au total, les mêmes arguments qui plaident en défaveur de l’homo habilis se retrouvent jouer en défaveur de l’homo erectus. Concluons en disant que le premier homme n’était probablement pas un homo erectus.

Répondre à cet article