Le péché originel est-il un péché ?

mercredi 12 février 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

En bref : La tradition chrétienne est formelle sur ce point : dire que l’homme naît dans un état de péché originel ne signifie pas qu’en naissant l’homme a déjà commis un acte peccamineux (péché en acte). Cela veut dire qu’il naît avec une nature viciée, dont les tendances spontanée sont à l’opposé des volontés divines.

JPEG - 45.2 ko
Adam et Eve dans la gueule du serpent
D’après la Bible, le premier commandement devint la première tentation qui devint le premier péché.

L’enfant, en naissant, n’a encore commis aucun acte peccamineux : sa raison et sa liberté ne sont pas suffisamment développées pour qu’on lui impute en propre ses fautes. Le péché originel ne saurait donc être un péché en acte. Toutefois, quand bien même il n’aurait commis aucun acte peccamineux, il n’en reste pas moins vrai que la volonté de l’enfant n’est spontanément orientée vers le bien et qu’elle n’est pas avec son Créateur dans un état d’harmonie spirituelle. La théologie classique le dit à sa manière : en naissant, l’homme ne possède pas la grâce et la justice originelle. Redisons-le : cet état d’imperfection morale n’est pas un péché mais d’un défaut.

C’est un péché qui sera transmis par propagation à toute l’humanité, c’est-à-dire par la transmission d’une nature humaine privée de la sainteté et de la justice originelles. Et c’est pourquoi le péché originel est appelé « péché » de façon analogique : c’est un péché « contracté » et non pas « commis », un état et non un acte. (Catéchisme de l’Église Catholique, 404).

Pourquoi alors, dira-t-on, appeler le péché originel « péché » s’il n’est pas un acte peccamineux ? À cela, il existe deux raisons, l’une linguistique, l’autre théologique :

  • le mot péché vient du latin peccatum. Or peccatum peut signifier en latin théologique deux choses différentes : l’acte peccamineux ou le vice moral. Par exemple, les sept péchés capitaux ne sont pas les sept plus graves péchés, mais les sept plus graves défauts ou vices. Bien sûr, il y a un lien entre vice et péché, mais les deux sont pourtant distincts.
    Nature humaine
    (Un peu caricatural)
    Julien Tribalat

  • Quand bien même, le péché originel désigne un défaut et non un péché, il désigne un défaut moral et la volonté humaine n’étant pas spontanément en harmonie avec la volonté divine, l’homme ressent spontanément l’effet de la colère divine (fragilité psychologique et privation de la grâce)).

Pour toutes ces raisons, la tradition catholique affirme que le péché originel ne peut être dit « péché » que de manière analogique (c’est-à-dire « toute proportion gardée »). Dire que l’homme nait dans un état de péché originel veut dire qu’il nait avec des vices auxquels Dieu s’oppose.

Répondre à cet article