Le péché d’Adam et Eve est-il un péché d’ordre sexuel (péché de chair) ?

dimanche 26 janvier 2014, par Paul Adrien d’Hardemare

Certains éléments du récit de la chute pourraient laisser penser que le péché d’Adam et Eve est un péché d’ordre sexuel :

  • Il a lieu entre un homme et une femme ;
  • Il a lieu sous l’arbre de la connaissance du bien et du mal (or en Hébreu, « connaître sa femme » signifie « coucher avec sa femme ») ;
  • La première conséquence du péché est la découverte de la nudité.

PNG - 63.6 ko

Il est toutefois peu probable que ce péché soit un péché d’ordre sexuel :

  • La procréation humaine a été créée par Dieu comme bonne et Dieu lui-même commande à l’homme et à la femme de se multiplier sur toute la terre (Genèse 2).
  • L’arbre sous lequel a lieu le péché est l’arbre de la connaissance du bien et du mal et non de l’arbre de la simple connaissance conjugale. Il s’agit d’une connaissance morale et non sexuelle.
  • La motivation première de ce péché n’est pas le désir charnel mais le désir orgueilleux de « devenir comme des dieux » (Genèse 3).

Que dire alors ? Les connotations conjugales, voire sexuelles, dans ces chapitres de la Bible sont présentes. Toutefois, il ne s’agit que de connotations et dans le récit poétique d’Adam et Eve, ces connotations ne représentent pas l’élément central de la chute. Elles permettent par contre de suggérer de manière remarquable une atmosphère de séduction et de transgression liée au péché.

Répondre à cet article