Pourquoi le ministère ordonné est-il hiérarchisé ?

mercredi 28 mai 2014, par theopedie

En bref : La hiérarchie sacerdotale exprime l’unicité et la cohésion de l’Église, véritable organisme vivant.

La hiérarchie de l’ordre exprime la manière dont l’Église se structure en un organisme cohérent. L’ordre possède ainsi plusieurs membres dôtés chacun de fonctions propres et travaillant au bien commun.

PDF - 930.5 ko
Sacerdoce commun et sacerdoce ministériel
Cardinal Vanhoye

On a pu donner plusieurs raisons pour lesquelles l’ordre se composait d’une structure hiérarchique :

  • Répondre aux besoins des hommes qui cherchent parmi leurs responsables un principe d’organisation ;
  • Répondre à la diversité du culte et des besoins sacramentels tout en assurant l’unicité de l’édifice liturgique ;
  • Ajouter à la beauté du temple qu’est l’Église pour une plus riche ornementation.

Nous citons ci-après un extrait de l’article du père Vanhoye sur le ministère sacerdotal. Pour lui, la hiérarchie de l’ordre est, du point de vue institutionnel, le principe de structuration du peuple de Dieu en véritable corps du Christ.

Une remarque s’impose ici : la médiation du Christ ne consiste pas seulement à mettre chaque fidèle individuellement en relation avec Dieu, mais elle consiste à unir [et à organiser] tous les croyants en un seul peuple de Dieu. De même que le sacrifice du Christ fut à la fois un acte d’union avec Dieu et d’union avec les hommes, sa médiation comprend indissolublement ces deux aspects réunis, regrouper tous les hommes et les unir à Dieu : « Par lui, écrit saint Paul, nous avons les uns et les autres, en un seul Esprit, accès auprès du Père » (Ephésiens 2, 18). On ne peut donc accepter la médiation du Christ pour aller à Dieu sans accepter en même temps d’entrer dans le corps du Christ, c’est-à-dire l’Église.

JPEG - 112.4 ko
Evêque et prêtres

Le sacerdoce ministériel, comme signe et instrument du Christ médiateur, n’a donc pas seulement pour rôle de donner concrètement à chaque fidèle la possibilité d’unir sa propre existence à l’existence du Christ, il a également pour rôle de structurer le corps du Christ et d’en faire une unité. Selon Ephésiens 4, 12, les ministères sont établis par le Christ afin « d’organiser les saints (c’est-à-dire les chrétiens ) pour l’œuvre du ministère , en vue de la construction du Corps du Christ, au terme de laquelle nous devons parvenir, tous ensemble, à ne faire plus qu’un dans la foi.. . ».

On voit par là que le sacerdoce ministériel est nécessairement hiérarchique [afin d’être structuré et de pouvoir structurer à son tour l’Église]. Car l’Église n’est pas une masse informe, mais une construction organique (Ephésiens 2, 20-22). Pour lui donner « concorde et cohésion », le Christ se sert de tout un ensemble de « jointures et ligaments » constitutifs (Ephésiens 4, 1-6 ; Colossiens 2, 19).

Répondre à cet article