Le baptême ouvre-t-il les portes du ciel ?

mercredi 17 septembre 2014, par theopedie

En bref : Saint Luc, parlant du baptême du Christ, écrit : « Les cieux s’ouvrirent » (Luc 3, 21). Ceci nous montre la puissance du baptême : la porte des cieux s’ouvre pour quiconque sort du baptême.

Attribuer au baptême la vertu d’ouvrir la porte du ciel, c’est rappeler le pouvoir qu’il possède de remettre entière toute dette et toute peine spirituelles. Le baptême ouvre les portes du ciel car, par les mérites du Christ auxquels il unit tout baptisé, il écarte tout obstacle qui s’oppose à l’entrée dans la gloire.

JPEG - 24.1 ko
Le baptême : revêtir le Christ
Le rite baptismal de la « vestition »

Quelque défigurée et souillée que l’âme puisse avoir été par le péché, elle redevient par le baptême, lumineuse et pure, « blanche comme la neige » (Psaumes 51, 9).

C’est spécialement par le baptême du Christ que nous est ouverte l’entrée du royaume céleste, que le péché avait fermée au premier homme. Aussi, au baptême du Christ, les cieux s’ouvrirent-ils afin de montrer que le chemin du ciel était ouvert aux baptisés. (Saint Thomas, IIIa, 39,5)

Répondre à cet article