Le baptême confère-t-il la grâce et les vertus ?

jeudi 18 septembre 2014, par theopedie

En bref : Comme dit S. Augustin. le baptême a pour effet d’incorporer les baptisés au Christ comme ses membres. Or, de la tête qui est le Christ découle en tous ses membres la plénitude de la grâce et de la vertu, comme dit S. Jean (1, 16) : « De sa plénitude nous avons tous reçu. » Il est donc évident que par le baptême on reçoit la grâce et les vertus.

Le péché ne peut être remis dans que la grâce soit communiquée, car « c’est par la grâce que le péché est remis » (Thomas d’Aquin, II.70.4). En effet, seule la lumière de la grâce peut chasser du cœur de l’homme les ténèbres du péché. Si donc le baptême a pour effet de délivrer l’homme de tout péché, de le purifier entièrement de toute faute, c’est donc parce qu’il communique la grâce justifiante et sanctifiante.

JPEG - 24.1 ko
Le baptême : revêtir le Christ
Le rite baptismal de la « vestition »

Plus précisément, le baptême incorpore au Christ, de sorte que ce n’est plus nous qui vivons, mais le Christ qui vit en nous (Galates 2, 20) . Le baptisé meurt à ses péchés pour ressusciter à une vie nouvelle (2 Corinthiens 5, 17). Dans la sainte humanité du Christ, à qui les baptisés sont incorporés, habite avec la plénitude de la divinité la plénitude de la grâce et cette abondance de grâce découle sur les enfants d’adoptions qui sont les membres de son corps (Jean 1, 16). Ainsi, par le baptême, l’Esprit de Dieu est répandu abondamment sur les régénérés (Tite 3, 6) et l’abondance de la grâce et de la justice devient le partage des baptisés par leur union avec le Christ (Romains 5, 17).

Reconstitution du baptême de Jésus
Au cours de l’ablution, Jean voit l’Âme
divine descendre sur Jésus. Extrait du
film d’animation Il était une fois Jésus
theopedie

La grâce sanctifiante, qui est comme une irradiation de la lumière divine pour élever l’âme à la ressemblance surnaturelle avec Dieu, se développe ensuite et se ramifie dans les différentes vertus et dans les sept dons de l’Esprit Saint. Vertus et dons communiquent la perfection psychologique à l’âme humaine, à son intelligence et à sa volonté. Les vertus spirituelles (foi, espérance et charité) sont comme les racines des dons de l’Esprit Saint qui disposent l’âme à obéir facilement et promptement aux mouvements et aux inspirations du Saint Esprit.

Répondre à cet article