Le Christ a-t-il institué le sacrement des malades ?

vendredi 20 mars 2015, par theopedie

En bref : La Bible ne l’affirme pas explicitement, mais en lisant ensemble différents passages du Nouveau Testament, nous sommes amenés à postuler l’institution par le Christ de l’onction des malades

Le sacrement des malades
Documentaire KTOTV
KTOTV

Lorsque Jésus Christ envoya ses douze apôtres deux à deux pour leur première mission, ils partirent et prêchèrent la pénitence et « ils oignaient d’huile plusieurs malades et ils les guérissaient » (Marc 6, 13). Il est vrai qu’il n’y a pas à proprement parler ici d’institution d’un rite, mais on considère à bon droit cette mission confiée par Jésus à ses disciples comme une préfiguration et une annonce du sacrement. Le contexte montre en effet qu’il s’agit d’une onction miraculeuse, figurant la guérison surnaturelle de l’âme (et du corps) dans un contexte religieux.

Si, dans ce passage de l’évangile, on a l’impression que le texte précède l’institution du sacrement, dans la lettre de saint Jacques (Jacques 5, 14-15), on a au contraire l’impression que le rite sacramentel de l’onction est dorénavant envisagé comme une pratique courante. Ce rite décrit par saint Jacques est de plus pratiqué « au nom du Seigneur », ce qui le rattache à l’héritage spirituel reçu par les apôtres de Jésus.

Ces deux textes semblent être suffisamment en continuité pour que l’on puisse affirmer avec une relative certitude que, entre ces deux périodes de la prédication évangélique, le Christ a dû instituer un rite d’onction destinée aux malades.

Répondre à cet article