La pénitence imposée est-elle une punition ?

mercredi 15 juillet 2015, par theopedie

En bref : La pénitence imposée par le prêtre pendant le sacrement de confession n’est pas une punition et ne peut être envisagée de cette manière.

La punition est donnée au délinquant, que celui-ci la veuille ou non. C’est un acte de vindicte de la part du juge : l’homme puni est considéré comme l’ennemi, celui qui a fait du tort à la société, ou à une personne, et dont la société doit obtenir réparation.

Au contraire, dans la démarche pénitentielle telle que le sacrement de la confession entend l’exprimer, c’est un ami réconcilié, un ami de celui qui le juge, qui vient demander de plein gré, pour l’offense qu’il a faite, comment être pardonné et comme réparer. La pénitence est une œuvre d’amitié ; elle doit être faite en état de grâce et procède la grâce coopérante.

Répondre à cet article