La messe en latin est-elle autorisée ?

dimanche 25 mai 2014, par theopedie

En bref : La « messe en latin », c’est-à-dire la messe de saint Pie V selon le rite tridentin réformée par saint Jean XXIII, n’a jamais été interdite.

Si la messe en latin n’a jamais été interdite, elle a pu être en revanche parfois refusée. Depuis le motu proprio de Benoit XVI Summorum Pontificum, elle devient un droit des fidèles qui n’ont plus à demander de dispense auprès de leur évêque pour pouvoir y assister.

Art. 5, § 1. Dans les paroisses où il existe un groupe stable de fidèles attachés à la tradition liturgique antérieure, le curé accueillera volontiers leur demande de célébrer la Messe selon le rite du Missel romain édité en 1962. Il appréciera lui-même ce qui convient pour le bien de ces fidèles en harmonie avec la sollicitude pastorale de la paroisse, sous le gouvernement de l’Évêque selon les normes du canon 392, en évitant la discorde et en favorisant l’unité de toute l’Église. [...]

Art. 6. Dans les Messes selon le Missel du B. Jean XXIII célébrées avec le peuple, les lectures peuvent aussi être proclamées en langue vernaculaire, utilisant des éditions reconnues par le Siège apostolique.

Art. 7. Si un groupe de fidèles laïcs dont il est question à l’article 5 § 1 n’obtient pas du curé ce qu’ils lui ont demandé, ils en informeront l’Évêque diocésain. L’Évêque est instamment prié d’exaucer leur désir. S’il ne peut pas pourvoir à cette forme de célébration, il en sera référé à la Commission pontificale Ecclesia Dei.

Répondre à cet article