La grâce sacramentelle a-t-elle un effet permanent ?

dimanche 10 août 2014, par theopedie

Dans la grâce sacramentelle, on peut distinguer

  • la grâce sacramentelle spéciale, celle qui est en acte au moment de la réception du sacrement : par exemple la rémission des péchés au cours de l’absolution. On parle d’effet propre. Nous renvoyons à chaque sacrement en particulier pour une étude plus approfondie.
  • la grâce sacramentelle habituelle, celle qui confère une prédisposition spirituelle particulière s’épanouissant en dons et en vertus théologales. Cette prédisposition peut être plus ou moins stable selon la vie spirituelle du fidèle. Par exemple, la grâce de la conversion qui suite la grâce de la rémission. C’est la grâce sacramentelle à proprement parler.
  • le caractère sacramentel, qui est un sceau spirituel indélébile et qui a une portée juridique : celle de faire de celui qui le reçoit citoyen (ou ministre) de l’Église.

Répondre à cet article