La charité est-elle la plus excellente des qualités psychologiques ?

mardi 28 juin 2016, par theopedie

En bref : La charité est la première et la plus excellente des qualités psychologiques : « l’accomplissement de la loi, c’est la charité ».

D’abord, parce la charité est une qualité spirituelle. En effet, si les vertus humanistes perfectionnent l’homme en réglant ses actes d’après une conscience droite, les vertus spirituelles le perfectionnent davantage en réglant les actes d’après le sens ultime de la vie : Dieu. Ainsi, dans l’ordre naturel, la plus haute qualité psychologique est la justice : elle donne à chaque qualité humaniste sa place dans un ensemble plus vaste et l’ordonne au bien de la Cité. Mais la justice n’est encore qu’une préfiguration de la charité qui ordonne à une perfection plus haute et plus noble : la société des bienheureux fondée par la vie divine aimée et partagée.

De plus, parmi les qualité spirituelles, c’est elle qui atteint Dieu de la manière plus absolue. Tandis que la foi et l’espérance portent sur Dieu en tant que vérité révélée ou en tant que source du bonheur, la charité aime Dieu pour ce qu’il est et l’atteint dans son essence même : Dieu est charité. « De ces trois (la foi, l’espérance et la charité), la plus grande est la charité » (saint Paul).

La foi et l’espérance atteignent Dieu sans doute, mais pour autant que de lui nous proviennent, ou la connaissance de la vérité, ou la possession du bien [et du bonheur] ; tandis que la charité atteint Dieu tel qu’il subsiste en lui-même, et non pas en tant que de lui quelque chose nous survient (IIa,IIae,23,6).

Foi et espérance sont liées à notre condition terrestre de pèlerin. Elles cesseront au paradis : au Ciel, la vision et la possession totale de Dieu mettront un terme à la foi et à l’espérance. La charité est éternelle puisqu’elle est l’amour de Dieu et que l’amour ne cessera pas avec la vision mais y trouvera son développement parfait.

P.-S.

Les articles traitant de la Charité trouvent leur source dans :

  • La somme de Théologie IIa IIae et des notes du père Noble (Revue des Jeunes)
  • Cours de théologie morale (tome 2) du père Labourdette
  • du manuel d’introduction à la théologie (théologie morale) du Saulchoir

Répondre à cet article